Brûlage à la torche - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Brûlage à la torche - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Brûlage à la torche - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Brûlage à la torche - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Brûlage à la torche

Sur cette page :

Le brûlage à la torche peut préoccuper les parties intéressées étant donné qu’une flamme est visible à la tête de la torche. Bien que cette pratique soit importante d’un point de vue de la sécurité et de l’environnement, nous nous efforçons de réduire le brûlage à la torche dans nos installations.

Qu’est-ce que le brûlage à la torche?

Le brûlage à la torche est la combustion contrôlée d’hydrocarbures excédentaires, et d’autres contaminants qui ne peuvent être manipulés dans les installations de traitement, à la tête ou au bras de la torche. Il s’agit d’une pratique nécessaire pour qu’une installation énergétique puisse gérer les gaz qui s’accumulent en tant qu’hydrocarbures. Les charges d’alimentation sont transformées en d’autres produits utiles.

Pourquoi le faisons-nous?

Il y a de nombreuses raisons sécuritaires et environnementales pour faire du brûlage à la torche. Le brûlage à la torche est une mesure importante qui sert à éliminer les gaz résiduaires qui pourraient représenter un danger pour les travailleurs, les résidents du voisinage et l’équipement de l’installation s’ils devaient être libérés dans le cadre d’événements inhabituels tels des urgences, perturbations de procédés, des pannes d’équipement ou des pannes de courant. Il est utilisé pour dépressuriser une unité de traitement en toute sécurité afin de réduire le risque d’accumulation de pression qui, si elle n’est pas gérée, pourrait provoquer de la combustion.

Le brûlage à la torche peut réduire la toxicité des gaz en convertissant ces composants toxiques, tel le sulfure d’hydrogène (souvent présent dans les gaz corrosifs), en substances moins nocives tel le dioxyde de soufre. Il peut aussi servir à convertir les hydrocarbures en dioxyde de carbone, qui ont moins d’impact sur notre atmosphère d’un point de vue du potentiel de réchauffement global et des composés organiques volatils.

Comment le brûlage à la torche est-il contrôlé?

Le brûlage à la torche, comme tout autre aspect de la production énergétique, est strictement réglementé. En Alberta, l’organisme de réglementation de l’énergie veille à ce que les entreprises qui font du brûlage à la torche agissent de manière contrôlée et surveillée.

Certains types d’émissions, tel le dioxyde de soufre, doivent respecter les limites de quantité approuvées par l’organisme de réglementation. Ces limites sont mises en place afin de maintenir des normes élevées en matière de qualité de l’air pour les zones voisines de nos installations. Les niveaux d’émissions dépassant ces limites sont assujettis à des pénalités.

Peut-on éliminer le brûlage à la torche?

Les nouvelles technologies et les meilleures pratiques de l’industrie sont prometteuses en ce qui concerne la réduction, voire même l’élimination, du brûlage à la torche en :

  • réduisant au maximum la production de gaz résiduaires dans les unités de traitement
  • utilisant les gaz résiduaires dans la production plutôt que de les rejeter dans l’atmosphère

En utilisant ces technologies et meilleures pratiques, il serait possible pour nous de :

  • capter l’énergie qui autrement serait gaspillée
  • réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants atmosphériques

La fiabilité de nos activités et l’équipement que nous utilisons ont aussi une grande incidence sur la nécessite du brûlage à la torche. La mise en œuvre de méthodes et de contrôles efficaces à l’échelle de nos activités est essentielle pour réduire au maximum le volume de gaz global brûlé à la torche. Grâce à des méthodes et contrôles rigoureux, nous pouvons réduire le volume de gaz résiduaire, utiliser les systèmes de récupération des gaz résiduaires et recycler les gaz aux fins de réutilisation comme carburant ou gaz de procédé.

Recourir au brûlage à la torche simplement parce que c’est commode ou que c’est une pratique opérationnelle de longue date dans l’industrie est inacceptable; toutefois, alors que l’objectif de l’industrie est d’éliminer le brûlage à la torche courant et de réduire au maximum le brûlage à la torche inhabituel, le brûlage d’urgence est toujours la mesure opérationnelle à sécurité intégrée la plus disponible pour éviter un incident grave.

En apprendre davantage sur le brûlage à la torche dans FSP