Réduction de l’utilisation de l’eau et amélioration de la gestion de l’eau – prendre connaissance des dernières données sur la performance de Suncor en matière d’utilisation de l’eau dans le Rapport sur le développement durable 2014

Utilisation durable de l’eau – Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Réduction de l’utilisation de l’eau et amélioration de la gestion de l’eau – prendre connaissance des dernières données sur la performance de Suncor en matière d’utilisation de l’eau dans le Rapport sur le développement durable 2014

Saisir les occasions pour utiliser l’eau de manière plus durable – plus de détails sur les améliorations de Suncor quant à l’utilisation et au recyclage de l’eau dans le Rapport sur le développement durable 2014

Eau

Sur cette page :

Nous croyons que l'eau est une ressource précieuse et partagée qu'il faut gérer avec prudence. Pour un développement responsable de l'énergie, nous devons trouver un équilibre entre la demande en eau de notre industrie et la nécessité de conserver une réserve propre, sûre et abondante de cette précieuse ressource naturelle pour les générations actuelles et futures. Nous nous efforçons de monter la barre toujours plus haut quant à notre performance en matière d'eau et nos pratiques de gestion de l'eau à l'échelle de la Société.

Notre performance en matière d’eau

Nous considérons que la gestion de l’eau est un élément clé de notre Plan d’excellence environnementale. Pendant que nous poursuivons notre objectif de réduire la consommation d’eau douce à l’échelle de la Société de 12 % d’ici 2015 (par rapport à 2007), toutes nos installations d’amont et d’aval tirent parti des occasions d’utiliser l’eau de manière plus durable. Nous faisons plus particulièrement attention à nos installations d’exploitation minière des sables pétrolifères, qui représentent notre volume de prélèvement d’eau douce le plus élevé.

Pour en apprendre davantage sur l’exploitation minière des sables pétrolifères

Une mesure clé de notre progrès — particulièrement durant les périodes de production croissante — est la quantité d’eau consommée pour chaque baril de pétrole produit (intensité de la consommation d’eau). Nous faisons des progrès importants dans ce domaine.

En 2013, nos activités d’exploitation minière des sables pétrolifères ont consommé 2,01 mètres cubes d’eau pour produire un mètre cube de pétrole — ce qui représente une réduction de 13 % de l’intensité de la consommation d’eau depuis 2007.

Nous espérons apporter d’autres améliorations alors que nous mettons en place notre Stratégie de gestion de l’eau du secteur Sables pétrolifères. Par exemple, avec la mise en service de notre nouvelle usine de traitement de l’eau en mai 2014 — nous nous attendons à réduire globalement les prélèvements d’eau douce dans la rivière de 65 % par rapport à 2007.

En apprendre davantage sur notre stratégie de gestion de l’eau du secteur Sables pétrolifères

Suncor – intensité de la consommation d’eau

(1) L’intensité de la consommation d’eau correspond au volume d’eau utilisé (m3) par volume d’hydrocarbures produits (m3).

(2) Les données du secteur In Situ incluent les installations de Firebag et MacKay River.

(4) S’appelait International et extracôtier dans les rapports précédents. Depuis 2010, l'eau de mer est incluse dans les données sur le prélèvement de l'eau.

Prélèvement et consommation d’eau

Suncor – prélèvement et consommation d’eau

(1) Le prélèvement de l’eau peut éventuellement être assujetti à des écarts d’une année à l’autre selon les facteurs environnementaux (p. ex., les précipitations).

(2) La consommation d’eau est définie comme la quantité d’eau utilisée et non retournée à sa source proche ou qui n’est plus disponible dans sa forme originale.

Comment nous utilisons et recyclons l'eau

L'eau est un composant essentiel de nos activités. Il importe donc de trouver des moyens efficaces d'utiliser et de recycler l'eau dans l'ensemble de nos unités commerciales.

Voici quelques exemples clés :

Tout montrer | Tout masquer

Exploitation minière

Nos installations minières mélangent de l'eau aux sables pétrolifères afin de séparer le bitume du sable. Le sable propre et l'eau sont ensuite envoyés dans des bassins de résidus, où le sable se dépose et l'eau est recyclée vers le processus d'extraction. Environ 85 % de l'eau utilisée par nos installations minières et d'extraction est de l'eau recyclée. Le reste provient principalement de la rivière Athabasca, l'un des plus grands bassins fluviaux de l'Alberta.

En apprendre davantage sur nos installations minières à suncor.com

Notre usine de base des sables pétrolifères détient un permis qui l'autorise à prélever 59,8 millions de mètres cubes d'eau chaque année de l'Athabasca, soit environ 0,3 % du débit moyen annuel de la rivière. Notre exploitation continue d'être bien au-dessous des limites de notre permis, même avec la hausse des niveaux de production.

En 2013, par exemple, nous avons prélevé 23,83 millions de mètres cubes d'eau de la rivière Athabasca et remis 17,73 millions de mètres cubes d'eau traitée dans cette rivière.

Nous avons un permis distinct qui nous autorise à prélever jusqu’à 32,3 millions de mètres cubes d’eau annuellement pour le projet Fort Hills, qui a été sanctionné en 2013 et qui devrait entrer en production à la fin 2017. Ensemble, les autorisations pour l’usine de base et Fort Hills représentent environ 0,47 % du débit annuel moyen de la rivière Athabasca.

Un autre indicateur clé de notre performance en matière d'eau dans nos installations d'exploitation minière des sables pétrolifères est que notre volume brut d'eau douce prélevé de la rivière Athabasca par Suncor a diminué d'environ 45 % depuis 2007 alors que nous prélevions 43,7 millions de mètres cubes d'eau douce.

Collaboration pour trouver des solutions régionales en matière d’eau

À mesure que l'industrie des sables pétrolifères se développe, nous reconnaissons qu'il faut mettre davantage d'accent sur les demandes cumulatives que la mise en valeur place sur les ressources hydriques à long terme. Comme l'impact et les défis relatifs à l'eau dépassent nos propres installations, nous travaillons étroitement avec les autres exploitants des sables pétrolifères, les organismes de réglementation et les autres parties intéressées afin d'opter pour une meilleure gestion de l'eau à l'échelle du bassin versant de la rivière Athabasca.

Depuis 2009, nous faisons partie de la Oil Sands Leadership Initiative (OSLI), maintenant la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA), pour développer une approche régionale relativement aux pratiques de gestion de l'eau de l'ensemble de l'industrie. Nous avons plus précisément dirigé le projet Regional Water Management Solutions conçu pour tester la faisabilité au niveau technique, réglementaire et commercial du traitement et de la réutilisation de l'eau des résidus dans les installations in situ et d'exploitation minière.

Le leadership démontré dans le cadre de ce projet nous a permis de mettre en place cette occasion dans nos installations régionales dans le cadre d'un plan de gestion de l'eau en plusieurs étapes interne. Notre objectif : devenir l'une des sociétés affichant l'intensité de consommation de l'eau la moins élevée de l'industrie des sables pétrolifères.

Pour en apprendre davantage sur nos stratégies de gestion de l'eau

Nous collaborons avec nos pairs de l'industrie afin de trouver des solutions régionales pour la gestion de l'eau.

In situ

Nos activités in situ atteignent les dépôts de sables pétrolifères qui sont trop profonds pour faire l'objet d'une extraction minière (environ 80 % des réserves de sables pétrolifères prouvées font partie de cette catégorie). Nous utilisons l'eau pour créer de la vapeur à haute pression, laquelle est injectée dans un puits afin de réchauffer le bitume souterrain. Le bitume devient ainsi moins visqueux, ce qui lui permet de s'écouler vers la surface. La majeure partie de la vapeur se condense dans le réservoir, puis retourne à la surface avec le pétrole. Cette eau est ensuite séparée, traitée puis recyclée.

Plus de 92 % de l'eau utilisée dans nos installations in situ de Firebag est recyclée. L'eau d'appoint provient de l'eau usée recyclée de nos installations de valorisation de sables pétrolifères et de nos opérations de services aux puits, éliminant ainsi le besoin d'utiliser de l'eau douce souterraine ou de surface qui pourrait servir d'eau potable. En 2013, nous avons commencé à envoyer de l'eau résiduelle comme eau d'appoint à Firebag.

Pour en apprendre davantage sur notre Stratégie de gestion de l'eau du secteur Sables pétrolifères

À notre installation in situ de MacKay River (où environ 97 % de l'eau est recyclée), la majeure partie de l'eau d'appoint provient de sources souterraines. Mais cette eau a une teneur en sel et en minéraux trop élevée pour être utilisée à des fins de consommation ou d'agriculture.

Progression des technologies en matière d’eau dans nos installations in situ

Dans le cadre de la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance, nous collaborons avec des pairs de l’industrie pour développer le Centre de technologie de la gestion de l’eau, qui permettra de faire progresser de nouvelles technologies de traitement et de recyclage de l’eau pour la mise en œuvre in situ des sables pétrolifères. Le centre de 165 millions de dollars, dont la construction devrait commencer en 2015, et dont l’ouverture est prévue en 2017, sera annexé à nos installations in situ Firebag afin que les chercheurs puissent faire l’essai des nouvelles technologies sur des fluides de procédés « réels ».

Le centre permettra également aux sociétés participantes de faire l’essai de plus de technologies que ce qui pourrait être évalué individuellement par chaque société tout en collaborant à la gestion des risques et des coûts liés au développement de technologie. Par ailleurs, le temps nécessaire pour tester les technologies sur le terrain et les mener à une application commerciale sera plus court. Voici d’autres avantages ciblés :

  • réduction des coûts de recyclage de l’eau
  • augmentation de la production de vapeur et de bitume
  • amélioration de la fiabilité de la technologie de recyclage de l’eau
  • réduction de l’utilisation de l’eau et de l’efficacité énergétique
  • élaboration et application de technologies et pratiques améliorées pour la gestion des sous-produits du traitement de l’eau

Nos raffineries utilisent des sources d'eau locales

Nos quatre raffineries utilisent de l'eau pour le chauffage et le refroidissement. Les raffineries de Montréal, d'Edmonton, de Sarnia et de Commerce City utilisent des sources d'eau locales. Dans le cas de notre raffinerie d'Edmonton, environ 37 % de l'eau prélevée en 2013 était de l'eau usée recyclée provenant de l'usine de traitement des eaux usées de Gold Bar, contribuant ainsi à réduire considérablement la quantité d'eau douce prélevée dans la rivière Saskatchewan Nord.

Notre Centre des lubrifiants de Mississauga utilise également de l'eau, prélevée du lac Ontario, pour les processus de production de lubrifiants. Une fois que cette eau a été utilisée, elle est traitée dans l'usine de traitement des eaux usées de l'installation avant d'être retournée dans le lac.

Visiter lubrifiants.petro-canada.ca pour en apprendre davantage.

Exploration et production

Activités terrestres – Amérique du Nord

L'eau est utilisée avec certains types de gisements de gaz naturel afin d'extraire le gaz des zones denses ou sableuses. De l'eau saumâtre — eau souterraine non douce profonde ne convenant pas à la consommation ni à l'agriculture — est utilisée, dans la mesure du possible, à la place de l'eau douce. Les exploitations de gaz naturel utilisent peu d'eau.

Notre secteur Activités terrestres — Amérique du Nord* a obtenu des résultats prometteurs dans le cadre d'un projet pilote visant à recycler et à réutiliser l'eau qui est tirée du sol pendant les activités de fracturation hydraulique — connue sous le nom d'eau de reflux — pour les activités de fracturation subséquentes, plutôt que d'utiliser de l'eau douce. Nous avons implanté cette meilleure pratique environnementale et, dans la mesure du possible, l'eau de reflux sera recyclée et réutilisée afin de réduire le volume d'eau douce prélevée.

En plus de conserver l'eau, ces initiatives de recyclage de l'eau de reflux sont très rentables — un autre exemple d'améliorations de la performance environnementale qui est aussi bon pour les affaires.

* En septembre 2013, Suncor a conclu une entente portant sur la vente de son secteur gaz naturel classique dans l'Ouest du Canada. La majorité des concessions de gaz naturel non classique de Suncor en Colombie-Britannique, de même que les actifs pétroliers non classiques de la Société à Wilson Creek, en Alberta, étaient exclus de la vente.

Côte Est du Canada

Dans nos activités extracôtières, nous utilisons uniquement l'eau douce pour la cuisine, la consommation, les douches et d'autres usages domestiques. Par exemple, pour nos activités sur la Côte Est du Canada, cette eau est soit produite au large par désalinisation, soit transférée par navire de St. John's, à Terre-Neuve-et-Labrador vers notre installation.

En apprendre davantage sur nos activités extracôtières à suncor.com