Stratégies de gestion de l’eau - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Stratégies de gestion de l’eau - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Stratégies de gestion de l’eau - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Stratégies de gestion de l’eau - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Stratégie de gestion de l’eau

Sur cette page :

Dans ses rapports sur le développement durable précédents, nous décrivions nos plans progressifs visant à développer une stratégie de gestion de l'eau du secteur Sables pétrolifères complète pour nos installations d'exploitation minière, d'extraction et de valorisation. En 2013, nombre des initiatives stratégiques ont été réalisées. Par conséquent, nous nous attendons à améliorer graduellement notre performance dans les secteurs de notre industrie qui représentent notre plus grande demande en eau douce.

Bien que des éléments majeurs de la stratégie soient en cours de réalisation, le processus de développement se poursuit et est guidé par trois principes majeurs :

  • conservation ou élimination de l’utilisation de l’eau
  • réutilisation de l’eau dans la mesure du possible
  • retour de l’eau dans l’environnement

Notre stratégie de gestion de l'eau du secteur Sables pétrolifères parmi les meilleures de l’industrie est conçue pour nous aider à réduire notre empreinte sur l'eau et améliorer la qualité de l'eau. Dans l’ensemble, nous accomplirons cela par la combinaison de deux concepts de base :

Concept no 1 : Réutilisation directe de l'eau résiduelle

La première phase importante de notre stratégie de gestion de l'eau, officiellement commandée en 2013, comporte le transfert par un pipeline existant de l'eau résiduelle traitée de notre usine de base des sables pétrolifères à notre installation in situ Firebag. Là-bas, l'eau résiduelle sert d’eau d'appoint. Le résultat est un système qui permet que quelque 10 000 mètres cubes (ou quatre piscines de dimensions olympiques) d'eau résiduelle par jour soient utilisés comme eau d'appoint plutôt que d'être stockés dans des bassins de résidus. En 2013, nous avons transféré 1 500 mètres cubes d’eaux résiduelles par jour.  Un volume d'eau équivalent sera recyclé à notre installation d'exploitation minière, réduisant ainsi le volume d'eau douce tiré de la rivière Athabasca.

Ce projet est unique à plusieurs égards. La réutilisation de l'eau résiduelle en eau d'appoint dans le processus d'extraction in situ est une méthode nouvelle non seulement pour nous mais également pour l'ensemble de l'industrie. Par ailleurs, le concept de réutilisation de l'eau de fin de cycle d'un projet comme eau d'appoint pour les travaux en cours d'un autre secteur de l'entreprise contribue à améliorer nos pratiques de gestion de l'eau à une plus grande échelle géographique. C'est un projet de pointe. Nous faisons un pas important vers une gestion de l'eau régionale.

Cette initiative était l’un des trois projets distincts qui ont reçu un Prix du président lors de la remise des Responsible Canadian Energy Awards de l’Association canadienne des producteurs pétroliers en 2014.

Concept no 2 : Recyclage des eaux usées industrielles

Nos plans relativement à une installation de traitement des eaux usées de 190 millions $ sont également passés de la phase de la conception à celle de la mise en œuvre. L'usine, qui a ouvert ses portes en 2014, est conçue pour tirer les eaux usées de nos bassins de résidus de valorisation et en retirer les matières solides et les huiles, afin de réutiliser cette eau dans nos activités ou de la retourner dans l'environnement. L'usine peut recycler toutes les eaux usées de valorisation (entre 22 550 et 43 222 litres d'eau par minute, selon la période de l’année, c’est l’équivalent de 12 à 35 piscines de dimensions olympiques par jour) et pourrait éliminer le besoin de tirer le volume d'eau équivalent de la rivière.

Ce projet, qui est aussi une première dans l'industrie, éliminerait pratiquement l'écoulement des eaux usées de l'usine de valorisation à nos bassins de résidus, et contribuerait de manière importante à nos projets de remise en état des bassins de résidus à long terme. Avec l'usine de traitement de l'eau en opération, nous espérons réduire le volume d'eau tiré de la rivière d'environ 65 % comparativement à 2007.

La prochaine étape : Initiatives de traitement et de réutilisation de l'eau résiduelle et des eaux usées

La troisième phase de notre stratégie visera davantage de réductions en concevant plus de systèmes pour réduire et réutiliser l’eau (eau résiduelle ou eaux usées) provenant des opérations pour une variété d’applications. Ces améliorations en matière d’efficacité réduiront le volume d'eau douce dont nous avons besoin.

En continuant d'être en tête et d'innover, nous partagerons les leçons apprises avec nos pairs de l'industrie dans le cadre de la Canada's Oil Sands Innovation Alliance (COSIA). Ce faisant, nous sommes confiants que nous pouvons réduire l'empreinte opérationnelle régionale et mieux protéger les ressources en eau.

Pour en apprendre davantage sur la gestion collaborative de l'eau, voir le blogue FSP