Prendre connaissance de la plus récente information sur les progrès de Suncor en matière d’environnement dans le Rapport sur le développement durable 2014

Objectifs et progrès de Suncor en matière d’environnement – Rapport sur le développement durable 2014

Prendre connaissance de la plus récente information sur les progrès de Suncor vers l’atteinte de nos objectifs environnementaux dans le Rapport sur le développement durable 2014

Plus de détails sur la performance de Suncor par rapport à ses objectifs en matière d’environnement et de développement durable dans le Rapport sur le développement durable 2014

Objectifs de rendement et progrès

Sur cette page :

Il y a cinq ans, nous avons créé un précédent dans l’industrie en adoptant un ensemble d’objectifs de rendement stratégiques sur la consommation d’eau, la remise en état des sols perturbés, l’efficacité énergétique et les émissions atmosphériques.

L'échéance pour les améliorations planifiées a été fixée à 2015, en prenant les données de l'année 2007 comme référence. Les objectifs ont été établis en 2009 et ils tiennent compte des améliorations apportées aux activités existantes ainsi que des nouvelles technologies.

Pourquoi fixer des objectifs en matière de performance environnementale?

Nous avons fixé ces objectifs en matière de performance environnementale pour réaffirmer notre leadership en matière de développement durable et notre engagement à procéder à un développement énergétique responsable.

Chaque objectif correspond à un aspect important de notre performance environnementale et a été défini à titre de mesure prioritaire pour aborder les éléments suivants :

  • les risques liés à nos activités et à l'environnement
  • les préoccupations exprimées par les parties intéressées
  • le moyen de renforcer notre engagement en matière de viabilité de l'environnement

Progrès des objectifs en matière de performance environnementale par rapport aux cibles de 2015

Nous poursuivons nos travaux en vue de définir les projets d'investissements et les initiatives en matière d'exploitation qui nous aideront à nous rapprocher de ces objectifs.

Nos données de référence ont été établies de manière à intégrer tous les actifs actuellement exploités. Il se peut que ces références doivent, au fil du temps, faire l'objet d'ajustements afin de tenir compte des changements apportés à nos activités d'exploitation en raison d'acquisitions et de cessions. En 2013, nous avons procédé à la cession d’activités dans le secteur Activités terrestres – Amérique du Nord; par conséquent, les données de référence et les objectifs ont été ajustés pour tenir compte de ces cessions.

Voici une brève description de nos quatre objectifs en matière de performance environnementale et de la façon dont nous prévoyons les atteindre. Toutes les améliorations de la performance environnementale proposées sont absolues, à l'exception de l'efficacité énergétique qui se fonde sur l'intensité.

Veuillez noter que les données sur la performance environnementale présentées ici peuvent différer des données présentées ailleurs dans notre Rapport sur le développement durable 2014. L’une des raisons qui explique cette différence est que les données antérieures sur la performance environnementale pour les objectifs environnementaux que nous utilisons pour faire état de nos objectifs en matière de performance environnementale ont été ajustées pour tenir compte des acquisitions et des cessions.

Tout montrer | Tout masquer

Réduire la consommation d’eau douce (la quantité d’eau douce prélevée moins la quantité d’eau retournée dans l’environnement) de 12 % d’ici 2015*

L'eau douce représente une ressource clé pour chacune de nos unités commerciales. Elle revêt également une importance cruciale aux yeux des parties intéressées, des collectivités et des employés. L'objectif de réduction de notre consommation d'eau douce signifie :

  • diminuer la quantité d'eau prélevée
  • accroître la quantité d'eau retournée à l'environnement grâce à des méthodes de traitement de l'eau améliorées

La réduction de notre consommation totale d'eau douce de 12 % d'ici 2015 était un projet ambitieux, mais nous avons mis en œuvre plusieurs initiatives qui contribuent à atteindre cet objectif, et d’autres sont prévues.

Tandis que nous poursuivons notre objectif de réduction de la consommation d'eau douce, toutes nos installations exploitées en amont et en aval tirent parti des occasions d'utilisation durable de l'eau. Nous portons une attention particulière à nos installations d'exploitation minière des sables pétrolifères actuelles qui représentent notre plus grande consommation d’eau douce. Nous continuons également à cerner des projets qui nous permettront de réduire encore davantage notre consommation d'eau et nous évaluons les possibilités d'acheminer de l'eau vers nos actifs situés dans le nord-est de l'Alberta, afin d'améliorer notre efficacité globale en matière de gestion de l'eau.

Les mesures de gestion de l’eau (2007-2012) ont été mises à jour en 2013 afin d’inclure l’eau de ruissellement, tel que décrit à la section sur le rendement des secteurs Sables pétrolifères et Raffinage et commercialisation du présent rapport.

 
Objectifs et rendement de Suncor – réduction de la consommation d’eau

Les données historiques sur la consommation d’eau ont été mises à jour suite aux cessions afin de refléter les actifs exploités au 31 décembre 2013. De 2011 à 2013, les mesures de la consommation de l’eau douce pour les secteurs Sables pétrolifères, In Situ et Raffinage et commercialisation ont été mises à jour afin d’inclure l’eau de ruissellement, tel que décrit à la section Indicateurs de rendement pour les secteurs Sables pétrolifères, In Situ et Raffinage et commercialisation du Rapport sur le développement durable. Les mesures de performance de l’objectif eau (2007-2013) ont par conséquent été mises à jour afin de refléter ce changement.

Pour en apprendre davantage sur l'eau

Accroître la remise en état des terrains perturbés de 100 % d’ici 2015*

Pour atteindre l'objectif proposé d'augmenter de 100 % la remise en état des terrains d'ici 2015* (ou doubler nos données de référence de 2007), nous avons prévu augmenter substantiellement notre rendement annuel en matière de remise en état des terrains. Nous avons conçu des plans de restauration plus rigoureux qui intègrent de nouvelles technologies, ce qui favorisera l'atteinte de notre objectif.

Nous reconnaissons aussi l'importance de la remise en état des milieux humides. En 2013, nous avons remis en état une zone humide de 32 hectares où se trouve un bassin hydrologique et une tourbière, appelée tourbière Nikanotee. Grâce à cette réalisation, nous sommes la première entreprise dans le monde à créer une zone humide où s'accumule la tourbe comme il y en a beaucoup dans la municipalité régionale de Wood Buffalo. Le travail se poursuit afin de surveiller la zone humide remise en état et faire progresser les techniques de remise en état de marécages dans la forêt boréale dans la région des sables pétrolifères. Le secteur Sables pétrolifères a initié les plus importants programmes de plantation d’arbres de notre histoire avec 590 000 semis plantés et plus de 6,5 millions d’arbres plantés à ce jour.

Objectifs et rendement de Suncor – remise en état

Les données historiques sur la remise en état ont été mises à jour suite aux cessions afin de refléter les actifs exploités au 31 décembre 2013. Les données pour les secteurs Sables pétrolifères et In Situ reflètent les mises à jour décrites à la section Indicateurs de rendement du Rapport sur le développement durable.

Pour en apprendre davantage sur la remise en état

Améliorer l’efficacité énergétique de 10 % d’ici 2015*

En 2009, nous nous sommes fixé l'ambitieux objectif d'améliorer l'efficacité énergétique de 10 %. Depuis, notre stratégie de croissance a amorcé des projets in situ additionnels qui présentent des ratios vapeur-pétrole intrinsèquement plus élevés. La fusion de 2009 avec Petro-Canada a aussi signifié l’ajout d’une plus grande base d’actifs, incluant une production extracôtière, dans notre portefeuille. La production extracôtière présente une intensité énergétique relativement faible au sommet de la production, mais nos actifs ont enregistré une hausse significative de l’intensité énergétique en raison de l’épuisement des ressources pendant la période définie d’atteinte des objectifs.

Pour tenir compte de cette réalité, nous avons fixé un objectif de rendement en matière d'efficacité énergétique pour 2015, ainsi qu'un objectif complémentaire portant sur l'intensité énergétique à long terme. L’objectif en matière d'efficacité énergétique à long terme fait foi d’une volonté de réduire la quantité inhérente d’énergie requise pour exploiter nos ressources, sans égard aux types de ressources mis en valeur. Actuellement, l’intensité énergétique de nos activités varie considérablement en fonction de la composition des actifs et du degré de traitement et de valorisation du bitume.

L'objectif en matière d'efficacité énergétique exigera que chacune de nos unités commerciales réduise son intensité énergétique d’environ 10 % comparativement aux données de l’année de référence de 2007. L'objectif de 2015 est devenu une étape intermédiaire qui fera état de progrès mesurables en vue de l'atteinte de l'objectif ultime ultérieur à cette période.

La mise en œuvre du Système de gestion de l'énergie (SGE) de la Société qui sera terminée dans toutes nos principales installations d'ici la fin de 2014 est un élément important de cette réduction. À ce jour, le SGE a été mis en place dans trois raffineries : Commerce City, Montréal et Edmonton, au complexe des lubrifiants à Mississauga et à l'usine de base des Sables pétrolifères (Extraction, Énergie et Utilités, et Valorisation). La mise en œuvre du SGE à notre raffinerie de Sarnia et à nos installations in situ (MacKay River et Firebag) est en cours et sera complétée d’ici la fin de 2014.

Les résultats préliminaires de notre mise en œuvre du SGE sont prometteurs. Nous avons rapidement enregistré une amélioration moyenne de l'intensité énergétique entre deux et trois pour cent suite à la mise en œuvre. Les installations ont également identifié et débuté la mise en œuvre de projets d’efficacité énergétique rentables susceptibles de générer des économies d’énergie supplémentaires de l’ordre de trois à cinq pour cent. 

Par notre objectif à long terme en matière d'intensité énergétique, nous affirmons notre intention de réduire de 10 % l'intensité énergétique dans l'ensemble de l'entreprise par rapport aux données de référence de 2007. Cet objectif pose un défi compte tenu que nos activités sont axées sur la mise en valeur des sables pétrolifères. L’atteinte de cet objectif à long terme exige l’engagement d’investissements pour la mise au point et le déploiement de schémas de déroulement des opérations et de nouvelles technologies afin concrétiser les changements graduels et transformateurs de notre intensité énergétique globale.

En 2013 et en 2014, l'objectif énergétique à long terme a été à l’étude afin de développer la prochaine ronde d'objectifs en matière de développement durable après 2015. Les principes émergents et les attentes des parties intéressées en matière de changement climatique ont accentué la nécessité d’intégrer des avancées technologiques. Nous tentons d’évaluer quelle est la meilleure façon d’atteindre les résultats souhaités en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Objectifs et rendement de Suncor – efficacité énergétique

Les données de l'intensité énergétique du PEE sont différentes de celles de la section Indicateurs de rendement du Rapport sur le développement durable en raison des définitions de production utilisées. La méthode du PEE est basée sur le rendement du secteur, par conséquent, les données sur la production reflètent le rendement net de chaque secteur. Les indicateurs de rendement sont les paramètres de mesure nets pour l’ensemble de Suncor sans le transfert de production à l’intérieur de l’entreprise, par conséquent, les données de production des indicateurs de rendement sont inférieures à la somme de la production de chaque secteur individuel utilisée dans les Objectifs de performance en matière d’excellence environnementale. De plus, les données historiques sur l’intensité ont été mises à jour suite aux cessions afin de refléter les actifs exploités au 21 décembre 2013. Les données sur la consommation d’énergie pour les pipelines du secteur Raffinage et commercialisation (R et C) ont été mises à jour jusqu’en 2010 en raison de l’inclusion de sources additionnelles identifiées, et la consommation d’énergie des terminaux du secteur R et C n’est pas incluse.

Réduire les émissions atmosphériques (oxydes d’azote, oxydes de soufre et composés organiques volatils) de 10 % d’ici 2015*

La réduction absolue de 10 % des émissions totales d'oxydes d'azote (NOx), d'oxydes de soufre (SOx) et de composés organiques volatils (COV) (nombre total de tonnes émises) constitue un objectif des plus épineux, eu égard au nombre croissant d'actifs d'exploitation minière et in situ des sables pétrolifères dont nous disposons. Un accroissement de la production entraîne généralement une augmentation des émissions atmosphériques, ce qui ne fait que compliquer la réalisation de réductions absolues dans les domaines qui affichent une croissance. De nombreuses mesures aideront à restreindre ces augmentations :

  • fiabilité accrue des activités d'exploitation et optimisation
  • mise à niveau et remplacement de l'équipement
  • installation de technologies de contrôle des émissions atmosphériques

Il y a beaucoup de points communs entre notre efficacité énergétique et nos objectifs de réduction des émissions atmosphériques; la capacité à mettre en place les technologies existantes de gestion des émissions atmosphériques améliore nos possibilités d’atteindre cet objectif.

Les données historiques des émissions atmosphériques de 2011 pour les Sables pétrolifères et de 2009 à 2011 pour le secteur Raffinage et commercialisation ont été mises à jour en raison d’une modification des coefficients d’émissions et de l’inclusion de sources additionnelles.

Objectifs et rendement de Suncor – émissions atmosphériques

Les données historiques des émissions atmosphériques ont été mises à jour suite aux cessions afin de refléter les actifs exploités au 31 décembre 2013. La diminution des émissions de COV en 2013, comparativement aux années précédentes, découle des efforts de Suncor pour quantifier plus précisément les émissions fugitives de ses activités. L’échantillonnage important effectué dans les zones minières des Sables pétrolifères, les zones d’élimination prédéterminées et les méthodes d’échantillonnage perfectionnées pour les bassins ont contribué à la baisse considérable des valeurs totales des émissions atmosphériques. De plus, une hausse de la fréquence d’évaluation des émissions de COV (c.-à-d., plus d’échantillonnage en 2013) a permis d’obtenir des données plus représentatives pour le calcul des émissions de COV.

Pour en apprendre davantage sur l'air

*L'année de référence pour les améliorations planifiées est 2007. Les objectifs ont été fixés en 2009.
MCMarque de commerce de Suncor Énergie Inc.

Plans au-delà de 2015

Le processus d’établissement des objectifs est aussi important que le processus utilisé pour les atteindre. Il nécessite une analyse en profondeur de l’occasion et du risque. Il faut également évaluer la capacité d’un objectif à favoriser la stratégie et le comportement adéquats. En 2013, nous avons lancé un processus pour élaborer des objectifs en matière de développement durable ultérieurs à 2015. Ces objectifs couvrent l’ensemble de notre performance environnementale et établissent des objectifs sociaux officiels – une première pour nous.

L’établissement de ces objectifs est un travail collectif. Nous engageons la conversation avec nos employés et nos parties intéressées afin de nous assurer que leurs points de vue sont représentés dans cet exercice et que nous mettons à contribution leur expertise et leur passion pour bâtir un avenir meilleur.

À ce jour, plusieurs équipes interdisciplinaires ont été mises sur pied pour examiner l’établissement des objectifs au sein des :

  • domaines environnementaux actuels
  • nouveaux domaines environnementaux
  • domaines de performance sociale

Le travail visant à déterminer, préciser et tester les nouveaux objectifs a été mené en 2013 et devrait se poursuivre en 2014. Même si nous avons déjà identifié plusieurs objectifs et qu’ils sont en cours d’élaboration, nous n’avons pas encore determiné le nombre exact d’objectifs, ou les questions précises sur lesquelles nous pencher. Tous les objectifs envisagés seront testés au cours des prochains mois afin de déterminer s’ils s’inscrivent dans notre stratégie.