In Situ

Données consolidées de Petro-Canada et de Suncor pour la période de 2009 à 2013.

Le secteur In Situ est composé des activités de Mackay River et de Firebag. Les données économiques pour le secteur In Situ sont incluses dans celles des Sables pétrolifères.

Tout montrer | Tout masquer

Environnement

Le symbole A () indique les données vérifiées par un tiers. Voir la liste complète des données révisées pour confirmer les indicateurs de rendement qui ont été révisés. Dans la colonne « Note », cliquez sur la flèche vers le bas pour afficher les notes.

télécharger xls

Indicateur Unité Note Indicateur GRI 2009 2010 2011 2012 2013
Production                
Production nette millions de barils de pétrole/an OG1 28,6 31,0 32,7 47,8 62,84

Note A :
Depuis 2012, la production indiquée comprend les ventes nettes de bitume. Auparavant, la production indiquée comprenait la production brute de bitume et la production associée de gaz naturel consommés à l'interne ainsi que les pertes dans des pratiques telles que le brûlage à la torche. Ce volume net est utilisé pour calculer l'intensité des émissions, puisqu'il représente les émissions associées au total des produits commercialisables de l'usine.

Production nette millions de (mètres cubes) m3 de pétrole/an OG1 4,6 4,9 5,2 7,6 9,99

Note A :
Depuis 2012, la production indiquée comprend les ventes nettes de bitume. Auparavant, la production indiquée comprenait la production brute de bitume et la production associée de gaz naturel consommés à l'interne ainsi que les pertes dans des pratiques telles que le brûlage à la torche. Ce volume net est utilisé pour calculer l'intensité des émissions, puisqu'il représente les émissions associées au total des produits commercialisables de l'usine.

Émissions dans l'atmosphère                
Gaz à effet de serre (GES) milliers de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone (d’éq. CO2)/an EN16 2 074 2 247 2 608 4 079 5 390

Note B :
Les émissions de gaz à effet de serre sont calculées au moyen d’une méthodologie propre à chaque installation qui utilise diverses méthodologies de référence qui ont été acceptées par les autorités compétentes auprès desquelles chaque installation est tenue de déclarer ses émissions de GES. Dans le cas où une autorité compétente dispose d’une méthodologie donnée, cette méthodologie a été suivie et s’il n’en existe pas, les méthodes les plus appropriées et les plus précises disponibles sont utilisées pour quantifier chaque source d’émission.

Ces données correspondent aux émissions annuelles totales que Suncor a déclarées en vertu du projet de loi Specified Gas Emitters Regulation (SGER), version 3, à deux exceptions près. Les émissions annuelles totales déclarées dans le rapport de conformité à la loi SGER ne tiennent pas compte des émissions de CO2 provenant de sources indirectes, comme les émissions de l'usine de cogénération de tiers à MacKay River. De plus, les potentiels de réchauffement planétaire (PRP) utilisés pour convertir le GES en équivalent CO2 sont différents. Le SGER utilise une ancienne version des PRP et cette donnée a été obtenue au moyen de PRP plus récents (conformes à ceux utilisés par Environnement Canada).

Aux fins du Rapport sur le développement durable de Suncor, pour Firebarg, nous incluons toutes les émissions de l'usine de cogénération et pour MacKay River dans la portée 1, nous incluons toutes les émissions de tiers de l'usine de cogénération associées à la vapeur et à l’électricité consommée dans la portée 2. Depuis 2014, MacKay River utilise une nouvelle méthodologie pour calculer les émissions indirectes, par conséquent, les données pour 2013 ont été calculées au moyen de cette nouvelle méthodologie et les données dans années antérieures ont été ajustées afin de refléter cette nouvelle méthode de calcul.

Intensité des émissions de GES tonnes d’éq. CO2/m3 de production   EN16 0,40 0,41 0,49 0,54 0,54
Dioxyde de soufre (SO2) milliers de tonnes/an EN20 1,11 1,19 0,47 0,53 0,50

Note C :
En 2012, l'augmentation des émissions de SO2 provenait de l'augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits. Suncor a installé une unité de récupération du soufre à Firebag en 2011, ce qui a entraîné une diminution des émissions de SO2 en 2011 comparativement à 2010. Cette diminution de l'intensité s'est poursuivie en 2012. Les réductions enregistrées en 2013 sont attribuables à une amélioration du programme d’échantillonnage du gaz produit à Mackay River visant à améliorer la précision des résultats d’analyse des échantillons prélevés sur le terrain et à la réduction de la combustion à certains emplacements de puits qui n’ont été en activité que pendant une portion de l’année.
Les émissions de SOx à Firebag sont demeurées stables malgré l’augmentation de la production, de sorte que l’intensité des émissions de SOx a diminuée en raison de l’amélioration de l’efficacité de récupération du soufre à l’unité de récupération du soufre.

Intensité des émissions de dioxyde de soufre Kilogrammes (kg)/m3 de production   EN20 0,24 0,24 0,09 0,07 0,05
Oxydes d'azote (NOx) milliers de tonnes/an EN20 0,75 1,03 1,91 2,03 2,50

Note D :
En 2012 et en 2013, l'augmentation des émissions de NOx a été attribuable à l’accroissement de la production à Firebag qui a entraîné une augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits.

Intensité des émissions d'oxydes d'azote kg/m3 de production   EN20 0,17 0,21 0,37 0,27 0,25
Composés organiques volatils (COV) milliers de tonnes/an EN20 0,12 0,20 0,21 0,23 0,30

Note E :
En 2012, la hausse du total des COV et des émissions de COV spécifiées provenait de l'augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits.  

  • Benzène
tonnes   EN20 9,62 11,01 13,53 16,62 26,41
  • Toluène
tonnes   EN20 6,75 7,26 8,33 18,03 14,99
  • Éthylbenzène
tonnes   EN20 0,19 0,23 0,37 0,25 0,21
  • Xylène
tonnes   EN20 3,36 3,55 3,74 11,46 3,46
Intensité des émissions de COV kg/m3 de production   EN20 0,03 0,04 0,04 0,03 0,03
Rejets sur le site Inventaire national des rejets de polluants (INRP) milliers de tonnes/an   EN20 3,81 5,91 6,95 7,32 6,94
Gaz brûlé à la torche millions de m3/an OG6 1,51 1,37 1,58 1,95 3,62

Note F :
Les données comprennent les volumes de brûlage à la torche courant et d'urgence.

Intensité de gaz brûlé à la torche m3/m3 de production   EN20 0,33 0,28 0,30 0,26 0,36
Consommation d'énergie                
Consommation d'énergie totale millions de gigajoules EN3/4 39,70 45,33 45,46 67,26 85,93

Note G :
L’énergie totale est la somme de l’énergie directe et indirecte. Sont compris la combustion de gaz naturel et de carburant produit à l'interne, le brûlage à la torche et l'importation d'électricité. Pour MacKay River, l'électricité exportée dans le réseau public n'est pas déclarée comme indirecte, seulement l'électricité consommée par les installations de Suncor puisque l'usine de cogénération est exploitée de façon indépendante par TransCanada. Pour Firebag, l'électricité exportée dans le réseau public est soustraite de l'énergie totale puisque l'usine de cogénération est exploitée par Suncor. Depuis 2011, la consommation d'énergie directe est calculée à l'aide du pouvoir calorifique inférieur (Pci) afin d'assurer l'uniformité avec les autres installations exploitées.

  • Consommation d'énergie directe
millions de gigajoules EN3 33,92 38,51 37,40 63,94 86,28

Note H :
L'énergie directe est principalement l'énergie consommée sur le site aux installations exploitées par Suncor. Sont compris la combustion de gaz naturel et de carburant produit à l'interne, le brûlage à la torche. L'énergie indirecte inclut les services d'électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement importés de tiers. Depuis 2011, la méthode de calcul de l'énergie indirecte a été modifiée afin de créditer les activités pour l'électricité exportée à des utilisateurs externes et (ou) d'autres installations de Suncor. L'installation qui exporte l'électricité en soustrait la valeur de sa consommation d'énergie directe. L'installation qui reçoit l'électricité la comptabilise à titre de consommation d'énergie indirecte de portée 2, peu importe la source. Ainsi, les données d'énergie indirecte de Firebag pour 2011, 2012 et 2013 étaient négatives parce que la valeur de la quantité d'électricité exportée était plus élevée que la quantité d'électricité importée. Les données négatives sur la consommation d'énergie indirecte de Firebag pour 2013 sont plus élevées que les données sur la consommation d'énergie indirecte de MacKay River, c'est pourquoi les données sur la consommation totale d'énergie indirecte du secteur In Situ sont négatives pour 2013. Pour Firebag, l’électricité exportée (sans égard à la destination) est déduite de l’utilisation d’énergie indirecte depuis la mise en service de l’usine de cogénération de Suncor. Pour MacKay River, seule l’électricité importée (sans égard à la source) est déclarée comme utilisation d’énergie indirecte. L’électricité vendue au réseau par l’usine de cogénération MacKay River TransCanada n’est pas incluse dans ces données.

  • Consommation d'énergie indirecte
millions de gigajoules EN4 5,78 6,82 8,06 3,32 (0,35)

Note H :
L'énergie directe est principalement l'énergie consommée sur le site aux installations exploitées par Suncor. Sont compris la combustion de gaz naturel et de carburant produit à l'interne, le brûlage à la torche. L'énergie indirecte inclut les services d'électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement importés de tiers. Depuis 2011, la méthode de calcul de l'énergie indirecte a été modifiée afin de créditer les activités pour l'électricité exportée à des utilisateurs externes et (ou) d'autres installations de Suncor. L'installation qui exporte l'électricité en soustrait la valeur de sa consommation d'énergie directe. L'installation qui reçoit l'électricité la comptabilise à titre de consommation d'énergie indirecte de portée 2, peu importe la source. Ainsi, les données d'énergie indirecte de Firebag pour 2011, 2012 et 2013 étaient négatives parce que la valeur de la quantité d'électricité exportée était plus élevée que la quantité d'électricité importée. Les données négatives sur la consommation d'énergie indirecte de Firebag pour 2013 sont plus élevées que les données sur la consommation d'énergie indirecte de MacKay River, c'est pourquoi les données sur la consommation totale d'énergie indirecte du secteur In Situ sont négatives pour 2013. Pour Firebag, l’électricité exportée (sans égard à la destination) est déduite de l’utilisation d’énergie indirecte depuis la mise en service de l’usine de cogénération de Suncor. Pour MacKay River, seule l’électricité importée (sans égard à la source) est déclarée comme utilisation d’énergie indirecte. L’électricité vendue au réseau par l’usine de cogénération MacKay River TransCanada n’est pas incluse dans ces données.

Intensité énergétique gigajoules/m3 de production   EN3/4 8,73 9,18 8,75 8,83 8,60
Économies d'énergie dues à la conservation et à l'amélioration de l'efficacité énergétique milliers de gigajoules   EN5 1 059,76 644,63 513,37 0,00 0,00
Consommation d'eau                
Prélèvement d'eau total millions de m3 EN8 1,78 2,09 0,27 0,83 0,88

Note I :
En 2011, conformément aux directives de la Global Reporting Initiative (GRI), le volume des eaux usées traitées que les Sables pétrolifères ont envoyé à l'installation in situ de Firebag a été déduit du volume d'eau prélevée de Firebag et a été inclus dans le volume pour les Sables pétrolifères. Par conséquent, il y a eu une diminution de la valeur en 2011.

  • Prélèvement d'eau (de surface)
millions de m3   EN8 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
  • Prélèvement d'eau (souterraine)
millions de m3   EN8 0,67 0,62 0,20 0,61 0,74
  • Prélèvement d'eau (usée traitée provenant d'autres organisations)
millions de m3 EN8 1,03 1,38 0,00 0,00 0,00

Note I :
En 2011, conformément aux directives de la Global Reporting Initiative (GRI), le volume des eaux usées traitées que les Sables pétrolifères ont envoyé à l'installation in situ de Firebag a été déduit du volume d'eau prélevée de Firebag et a été inclus dans le volume pour les Sables pétrolifères. Par conséquent, il y a eu une diminution de la valeur en 2011.

  • Prélèvement d'eau (eau de ruissellement industrielle)
millions de m3   EN8 0,07 0,09 0,06 0,23 0,14
Intensité du prélèvement d'eau total m3/m3 de production EN8 0,39 0,42 0,05 0,11 0,09

Note I :
En 2011, conformément aux directives de la Global Reporting Initiative (GRI), le volume des eaux usées traitées que les Sables pétrolifères ont envoyé à l'installation in situ de Firebag a été déduit du volume d'eau prélevée de Firebag et a été inclus dans le volume pour les Sables pétrolifères. Par conséquent, il y a eu une diminution de la valeur en 2011.

Eau retournée millions de m3   EN21 0,00 0,00 0,01 0,01 0,01
Consommation d'eau millions de m3   1,78 2,09 1,97 2,34 2,15

Note J :
La consommation totale en eau de Firebag et de MacKay River provient de l'eau prélevée des puits sous licences, des eaux usées traitées et de l'eau de ruissellement industriel, moins le volume d'eau retourné

Intensité de la consommation d'eau m3/m3 de production     0,39 0,42 0,38 0,31 0,22
Eau produite millions de m3   OG5 -- -- -- 24,86 32,59
Taux annuel moyen de recyclage de l'eau %   EN2 94,20 93,10 92,48 94,50 94,60
Gestion des déchets              
Déchets dangereux produits milliers de tonnes   EN22 77,9 81,6 437,2 764,9 987,3

Note L :
Inclus les déchets stockés dans des cavernes et ceux envoyés dans une installation de traitement de classe un.

  • Déchets dangereux incinérés
tonnes   EN22 -- -- 4,5 2,3 0,55
  • Déchets dangereux rejetés en puits profond
tonnes   EN22 -- -- 382 767,0 704 829,0 901 377
  • Déchets dangereux enfouis
tonnes   EN22 -- -- 1 764,4 877,50 7 765,9
  • Déchets dangereux évacués autrement
tonnes EN22 -- -- 52 623,4 59 222,9 78 190,4

Note L :
Inclus les déchets stockés dans des cavernes et ceux envoyés dans une installation de traitement de classe un.

Déchets non dangereux produits milliers de tonnes   EN22 115,4 125,5 97,5 111,47 95,02
Déchets non dangereux enfouis tonnes   EN22 -- -- 59 852,0 55 803,64 84 392,33
Déchets non dangereux évacués autrement tonnes EN22 -- -- 37 634,0 55 345,54 10 382,36

Note M :
Inclus les eaux usées envoyées à Fort McMurray.

Déchets de forage évacués ou traités tonnes OG7 -- -- -- 62 723,95  106 225,37

Note N :
Il s'agit de déchets de forage dangereux et non dangereux.

Déchets réutilisés/recyclés/récupérés hors du site milliers de tonnes     1,03 2,3 6,41 2,8 2,7
Déchets réutilisés/recyclés/récupérés sur place milliers de tonnes   3,34 4.95 81,60 0,00 0,00

Note O :
Depuis 2012, les déchets de forage ayant une teneur en bitume de > 8 % transportés au site minier aux fins de retraitement ne sont plus rapportés comme des déchets réutilisés sur place, mais ils font maintenant partie de l'indicateur OG7.

Perturbation des terres et remise en état                
Total des terres louées pour développement potentiel                
  • In Situ
hectares   EN11 112 684 181 684 181 053 181 053 181 053
Total des terres approuvées pour développement                
  • In Situ
hectares   EN11 22 272 22 272 24 003 24 537 24 537
  • Terrains de Firebag approuvés aux fins de développement
  • par l'Energy Resources Conservation Board
hectares     2 880 2 880 2 880 2 880 2 880
Total des terres perturbées hectares (cumul)   EN12 1 053 1 072 990 1 172 1 356
Terres remises en état hectares (cumul) EN13 0 0 0 0 10,2

Note P :
Les activités de remise en état attribuables à l’empreinte de l’exploitation in situ font l’objet d’un suivi sous forme de surface de terrain cumulative remise en état. Par conséquent, le nombre total d’hectares déclaré chaque année peut augmenter ou diminuer en fonction des activités exercées sur le site comme ces activités peuvent mener à une nouvelle surface de terrain remise en état ou à une nouvelle perturbation d’une surface de terrain antérieurement remise en état. 
Aux fins d’uniformité avec les autres données présentées dans ce rapport, la surface de terrain remise en état en 2010 dans le cadre du projet in situ à Mackay River a été ajustée afin de n’inclure que les activités de remise en état attribuables à l’empreinte de la production. Ceci a entraîné une réduction historique de 33 hectares antérieurement associés à l’empreinte précédente de l’exploration du projet. Les données antérieures publiées dans les rapports précédents ont été ajustées afin de tenir compte de ce changement. 

Nombre total de puits de production     EN12 97 96 123 168 211
Nombre de puits fermés/dont l'exploitation est suspendue       0 1 4 4 95
Nombre de puits en cours de remise en état     EN13 0 0 0 0 0
Nombre de certificats de remise en état reçus     EN13 9 0 0 0 0
Conformité                
Infractions à la réglementation   EN28 98 74 57 91 15

Note Q :
Il y a infraction à un règlement lorsqu'un incident environnemental enfreint une limite réglementaire (seuil prescrit par la loi, approbation ou permis émis par un organisme de réglementation) ou une exigence (d'une loi, d'un règlement, d'une licence, d'une norme, d'une approbation, d'une directive et(ou) d'un permis applicable aux activités de Suncor et qui doit faire l'objet d'une déclaration réglementaire officielle.

Dépassements - qualité de l'air     EN28 12 5 16 16 9
Nombre de dépassements des limites d'eaux usées industrielles     EN28 1 0 0 0 0
Nombre total des déversements à déclarer   EN23 45 23 24 28 27

Note R :
Il y a infraction à un règlement lorsqu'un incident environnemental enfreint une limite réglementaire (seuil prescrit par la loi, approbation ou permis émis par un organisme de réglementation) ou une exigence (d'une loi, d'un règlement, d'une licence, d'une norme, d'une approbation, d'une directive et(ou) d'un permis applicable aux activités de Suncor et qui doit faire l'objet d'une déclaration réglementaire officielle.

     Nombre de déversements dans les cours d'eau naturels     EN23 0 0 0 0 0
Volume total des déversements à déclarer m3 EN23 28 131 111 1 081 622

Note S :
97m3 du volume total des déversements enregistrés pour l'exploitation In Situ MacKay River en 2010 est attribué au débordement du bassin de contrôle des eaux de ruissellement enregistré à cinq reprises.

Amendes milliers $ EN28 675 0 0 0 0

Note T :
Les données comprennent les sanctions pécuniaires imposées en conséquence d'infractions relevant de l'environnement, de la santé et de la sécurité pendant l'année de déclaration.
2009 - en août 2007, le ministère de l’Environnement de l'Alberta a réalisé une étude sur l'unité de récupération des vapeurs et les émissions de sulfure d'hydrogène (H2S) à Firebag. Le 2 avril 2009, Suncor a plaidé coupable à deux chefs d'accusation et s'est vu condamner à une amende totale de 675 000 $, dont 390 000 $ attribués à une peine constructive (soit 315 000 $ versés à l'école de commerce de l'Université de Calgary pour financer une étude de cas et 75 000 $ au Keyano College).

Gestion de l'environnement, de la santé et de la prévention (ESP)                
Professionnels ESP employés     EN30 13 21 24 23 20
In Situ - notes, environnement
A Depuis 2012, la production indiquée comprend les ventes nettes de bitume. Auparavant, la production indiquée comprenait la production brute de bitume et la production associée de gaz naturel consommés à l'interne ainsi que les pertes dans des pratiques telles que le brûlage à la torche. Ce volume net est utilisé pour calculer l'intensité des émissions, puisqu'il représente les émissions associées au total des produits commercialisables de l'usine.
B Les émissions de gaz à effet de serre sont calculées au moyen d’une méthodologie propre à chaque installation qui utilise diverses méthodologies de référence qui ont été acceptées par les autorités compétentes auprès desquelles chaque installation est tenue de déclarer ses émissions de GES. Dans le cas où une autorité compétente dispose d’une méthodologie donnée, cette méthodologie a été suivie et s’il n’en existe pas, les méthodes les plus appropriées et les plus précises disponibles sont utilisées pour quantifier chaque source d’émission.

Ces données correspondent aux émissions annuelles totales que Suncor a déclarées en vertu du projet de loi Specified Gas Emitters Regulation (SGER), version 3, à deux exceptions près. Les émissions annuelles totales déclarées dans le rapport de conformité à la loi SGER ne tiennent pas compte des émissions de CO2 provenant de sources indirectes, comme les émissions de l'usine de cogénération de tiers à MacKay River. De plus, les potentiels de réchauffement planétaire (PRP) utilisés pour convertir le GES en équivalent CO2 sont différents. Le SGER utilise une ancienne version des PRP et cette donnée a été obtenue au moyen de PRP plus récents (conformes à ceux utilisés par Environnement Canada).

Aux fins du Rapport sur le développement durable de Suncor, pour Firebarg, nous incluons toutes les émissions de l'usine de cogénération et pour MacKay River dans la portée 1, nous incluons toutes les émissions de tiers de l'usine de cogénération associées à la vapeur et à l’électricité consommée dans la portée 2. Depuis 2014, MacKay River utilise une nouvelle méthodologie pour calculer les émissions indirectes, par conséquent, les données pour 2013 ont été calculées au moyen de cette nouvelle méthodologie et les données dans années antérieures ont été ajustées afin de refléter cette nouvelle méthode de calcul.
C En 2012, l'augmentation des émissions de SO2 provenait de l'augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits. Suncor a installé une unité de récupération du soufre à Firebag en 2011, ce qui a entraîné une diminution des émissions de SO2 en 2011 comparativement à 2010. Cette diminution de l'intensité s'est poursuivie en 2012. Les réductions enregistrées en 2013 sont attribuables à une amélioration du programme d’échantillonnage du gaz produit à Mackay River visant à améliorer la précision des résultats d’analyse des échantillons prélevés sur le terrain et à la réduction de la combustion à certains emplacements de puits qui n’ont été en activité que pendant une portion de l’année.
Les émissions de SOx à Firebag sont demeurées stables malgré l’augmentation de la production, de sorte que l’intensité des émissions de SOx a diminuée en raison de l’amélioration de l’efficacité de récupération du soufre à l’unité de récupération du soufre.
D En 2012 et en 2013, l'augmentation des émissions de NOx a été attribuable à l’accroissement de la production à Firebag qui a entraîné une augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits.
E En 2012, la hausse du total des COV et des émissions de COV spécifiées provenait de l'augmentation de la production de vapeur nécessaire pour la mise en production de nouveaux puits.  
F Les données comprennent les volumes de brûlage à la torche courant et d'urgence.
G L’énergie totale est la somme de l’énergie directe et indirecte. Sont compris la combustion de gaz naturel et de carburant produit à l'interne, le brûlage à la torche et l'importation d'électricité. Pour MacKay River, l'électricité exportée dans le réseau public n'est pas déclarée comme indirecte, seulement l'électricité consommée par les installations de Suncor puisque l'usine de cogénération est exploitée de façon indépendante par TransCanada. Pour Firebag, l'électricité exportée dans le réseau public est soustraite de l'énergie totale puisque l'usine de cogénération est exploitée par Suncor. Depuis 2011, la consommation d'énergie directe est calculée à l'aide du pouvoir calorifique inférieur (Pci) afin d'assurer l'uniformité avec les autres installations exploitées.
H L'énergie directe est principalement l'énergie consommée sur le site aux installations exploitées par Suncor. Sont compris la combustion de gaz naturel et de carburant produit à l'interne, le brûlage à la torche. L'énergie indirecte inclut les services d'électricité, de vapeur, de chauffage et de refroidissement importés de tiers. Depuis 2011, la méthode de calcul de l'énergie indirecte a été modifiée afin de créditer les activités pour l'électricité exportée à des utilisateurs externes et (ou) d'autres installations de Suncor. L'installation qui exporte l'électricité en soustrait la valeur de sa consommation d'énergie directe. L'installation qui reçoit l'électricité la comptabilise à titre de consommation d'énergie indirecte de portée 2, peu importe la source. Ainsi, les données d'énergie indirecte de Firebag pour 2011, 2012 et 2013 étaient négatives parce que la valeur de la quantité d'électricité exportée était plus élevée que la quantité d'électricité importée. Les données négatives sur la consommation d'énergie indirecte de Firebag pour 2013 sont plus élevées que les données sur la consommation d'énergie indirecte de MacKay River, c'est pourquoi les données sur la consommation totale d'énergie indirecte du secteur In Situ sont négatives pour 2013. Pour Firebag, l’électricité exportée (sans égard à la destination) est déduite de l’utilisation d’énergie indirecte depuis la mise en service de l’usine de cogénération de Suncor. Pour MacKay River, seule l’électricité importée (sans égard à la source) est déclarée comme utilisation d’énergie indirecte. L’électricité vendue au réseau par l’usine de cogénération MacKay River TransCanada n’est pas incluse dans ces données.
I En 2011, conformément aux directives de la Global Reporting Initiative (GRI), le volume des eaux usées traitées que les Sables pétrolifères ont envoyé à l'installation in situ de Firebag a été déduit du volume d'eau prélevée de Firebag et a été inclus dans le volume pour les Sables pétrolifères. Par conséquent, il y a eu une diminution de la valeur en 2011.
J La consommation totale en eau de Firebag et de MacKay River provient de l'eau prélevée des puits sous licences, des eaux usées traitées et de l'eau de ruissellement industriel, moins le volume d'eau retourné
K Depuis 2011, afin de mieux s'aligner sur les normes de déclaration de la GRI, Suncor a ajouté des indicateurs pour lesquels elle recueille et déclare des données dans la catégorie Gestion des déchets.
L Inclus les déchets stockés dans des cavernes et ceux envoyés dans une installation de traitement de classe un.
M Inclus les eaux usées envoyées à Fort McMurray.
N Il s'agit de déchets de forage dangereux et non dangereux.
O Depuis 2012, les déchets de forage ayant une teneur en bitume de > 8 % transportés au site minier aux fins de retraitement ne sont plus rapportés comme des déchets réutilisés sur place, mais ils font maintenant partie de l'indicateur OG7.
P Les activités de remise en état attribuables à l’empreinte de l’exploitation in situ font l’objet d’un suivi sous forme de surface de terrain cumulative remise en état. Par conséquent, le nombre total d’hectares déclaré chaque année peut augmenter ou diminuer en fonction des activités exercées sur le site comme ces activités peuvent mener à une nouvelle surface de terrain remise en état ou à une nouvelle perturbation d’une surface de terrain antérieurement remise en état. 
Aux fins d’uniformité avec les autres données présentées dans ce rapport, la surface de terrain remise en état en 2010 dans le cadre du projet in situ à Mackay River a été ajustée afin de n’inclure que les activités de remise en état attribuables à l’empreinte de la production. Ceci a entraîné une réduction historique de 33 hectares antérieurement associés à l’empreinte précédente de l’exploration du projet. Les données antérieures publiées dans les rapports précédents ont été ajustées afin de tenir compte de ce changement. 
Q Il y a infraction à un règlement lorsqu'un incident environnemental enfreint une limite réglementaire (seuil prescrit par la loi, approbation ou permis émis par un organisme de réglementation) ou une exigence (d'une loi, d'un règlement, d'une licence, d'une norme, d'une approbation, d'une directive et(ou) d'un permis applicable aux activités de Suncor et qui doit faire l'objet d'une déclaration réglementaire officielle.
R Un déversement à déclarer est un événement non prévu ou accidentel ayant entraîné le rejet de matière dans l'environnement ou à un endroit où cette matière n'est pas habituellement présente, selon la définition qui en est donnée dans la réglementation de l'Alberta.
S 97m3 du volume total des déversements enregistrés pour l'exploitation In Situ MacKay River en 2010 est attribué au débordement du bassin de contrôle des eaux de ruissellement enregistré à cinq reprises.
T Les données comprennent les sanctions pécuniaires imposées en conséquence d'infractions relevant de l'environnement, de la santé et de la sécurité pendant l'année de déclaration.
2009 - en août 2007, le ministère de l’Environnement de l'Alberta a réalisé une étude sur l'unité de récupération des vapeurs et les émissions de sulfure d'hydrogène (H2S) à Firebag. Le 2 avril 2009, Suncor a plaidé coupable à deux chefs d'accusation et s'est vu condamner à une amende totale de 675 000 $, dont 390 000 $ attribués à une peine constructive (soit 315 000 $ versés à l'école de commerce de l'Université de Calgary pour financer une étude de cas et 75 000 $ au Keyano College).

Société

In Situ - notes, société
U Une blessure entraînant un arrêt de travail est une blessure qui nécessite la consultation d'un médecin et entraîne l'absence de l'employé le prochain jour de travail prévu à son horaire ou n'importe quel jour subséquent. La fréquence des blessures entraînant un arrêt de travail se définit comme le nombre de ces blessures par tranche de 200 000 heures travaillées.
V Les blessures consignées sont la somme des blessures entraînant un arrêt de travail et des blessures nécessitant des soins. Une blessure nécessitant des soins n'entraîne pas l'absence de l'employé de son poste. La fréquence des blessures consignées est la somme des blessures entraînant un arrêt de travail et des blessures nécessitant des soins par tranche de 200 000 heures travaillées.
W En juillet 2011, un employé de Flint Transfield Services est décédé à l'installation Firebag lors de l'enlèvement d'un obturateur d'extrémité de canalisation à l'un des puits de production.
X Comparaison du salaire de base des employés à temps plein du secteur In Situ au salaire minimum de l'Alberta. En 2013, nous avons utilisé 9,95 $/h.
Y Tout employé permanent à temps plein ou temps partiel embauché à l'extérieur et dont la date de début de permanence tombe dans la période de déclaration.
Z Depuis 2012, ces données sont indiquées avec l'ensemble de Suncor; la ventilation n'est pas disponible. 
AA Il n’y avait pas d'employés du soutien commercial en 2013.