Soutien de l’éducation des Autochtones - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Soutien de l’éducation des Autochtones - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Soutien de l’éducation des Autochtones - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Soutien de l’éducation des Autochtones - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Partenariat avec des entreprises autochtones

Sur cette page :

Au cours des années, nous avons travaillé de près avec les communautés autochtones pour créer un avantage mutuel en identifiant des occasions de faire appel aux compétences et à l'expertise locale.

En 2013, nous avons dépensé plus de 431 millions $ auprès d'entreprises autochtones, ce qui représente presque le double comparativement à 2011 seulement, pour un total de près de 2,5 milliards $ depuis 1999. Wood Buffalo, zone d’exploitation des sables pétrolifères, est l’endroit où est engagée la plus grande partie de nos dépenses auprès d'entreprises autochtones. Nous travaillons aussi de plus en plus au développement d’occasions de partenariat avec des entreprises autochtones à l’échelle du Canada.

Nous savons que pour soutenir les entreprises et les communautés autochtones il faut faire plus qu'acheter des biens et des services; ce qui signifie collaborer avec nos partenaires autochtones pour mettre en place les conditions gagnantes afin d'établir des projets de développement économique mutuellement avantageux.

En 2013, nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre stratégie de collaboration économique avec les entreprises autochtones, basée sur quatre piliers stratégiques. Voici un bref aperçu de nos progrès et plans pour chaque objectif.

Pilier 1 : Développement proactif des entreprises autochtones

Nous entrevoyons un nombre incroyable d’occasions de collaboration avec des entreprises autochtones partout au Canada, et notre équipe de développement commercial auprès des entreprises autochtones tire parti des leçons apprises dans le cadre de notre succès à Wood Buffalo et partagent les meilleures pratiques avec l’ensemble de l’entreprise. En 2013, nous avons presque doublé le revenu annuel consacré aux entreprises autochtones dans la région de Wood Buffalo en collaborant afin d’identifier de nouvelles occasions et d’établir de nouvelles relations avec des entreprises autochtones.

Pour nous, l’approvisionnement n’est qu’une pièce du casse-tête. Notre réseau de ventes au détail Petro-Canada compte actuellement 17 stations-service sur le territoire des Premières nations au Canada et cherche activement de nouvelles occasions. En fait, Petro-Canada s’est fixé des objectifs chaque année depuis 2011 visant à établir de nouveaux partenaires avec les collectivités autochtones.

« L’établissement de relations avec des associés issus des Premières nations est une véritable situation avantageuse pour tous, souligne Alex Janavicius, directeur, Expansion commerciale. Les collectivités autochtones du Canada représentent une véritable occasion d’affaires pour l’expansion du réseau Petro-Canada et, du même coup, il s’agit d’une façon pour nous de soutenir le développement économique et l’accroissement de l’activité des entreprises dans ces collectivités. »

Pilier 2 : Relations respectueuses et perfectionnement des compétences

Nous savons que le perfectionnement des connaissances et des compétences de nos employés et entrepreneurs fait partie de l’établissement de relations solides avec les collectivités autochtones. Par conséquent, nous proposons aux employés qui travaillent de près avec les collectivités et les entreprises autochtones de suivre une formation de sensibilisation aux collectivités autochtones. En 2013, près de 300 personnes ont participé à cette formation.

Nous proposons aussi soutien et mentorat à nos fournisseurs autochtones en partageant nos principes et méthodes et en les aidant à élaborer et intégrer des programmes de sécurité internes. En 2013, nous avons également intégré des partenaires autochtones dans notre programme de gestion du rendement des fournisseurs, qui comprend la configuration de tableaux de pointage bidirectionnels qui permettent aux deux parties de commenter la relation.

Pilier 3 : Développement économique axé sur la collectivité

Pour que les occasions de développement économique soient couronnées de succès, elles doivent refléter les compétences, les besoins et les objectifs propres à chaque collectivité. En d’autres mots, elles doivent être axées sur la collectivité.

Un bon exemple de ce genre de développement est la mise sur pied de l’incubateur d'entreprises dans la Première nation Tsuu T'ina près de Calgary, lancé après que deux femmes issues de cette Première nation, nous aient approchés en 2011 à la recherche de soutien financier. En 2013, l’incubateur a élargi sa portée afin d’offrir du soutien pour l’acquisition de connaissances sur le milieu des affaires, la rédaction de plans d’affaires, la gestion financière et budgétaire ainsi que le marketing et les communications. Nous collaborons avec le personnel pour les aider à diversifier leurs sources de financement. À la fin de 2013, nous envisagions la possibilité d’établir un lien entre les employés intéressés et les entrepreneurs afin d’établir un programme de mentorat.

« Ce programme est un bon exemple de développement axé sur la collectivité, souligne Rose Bilou, conseillère principale, Relations avec les groupes d’intérêts et les Autochtones. Nous occupons ici un rôle de soutien – pour établir des relations et soutenir l’incubateur afin d’alimenter l’esprit d’entreprenariat qui s’installe dans la culture de cette collectivité. »

Pilier 4 : Collaboration et partenariats fructueux

En 1983, nous avons participé à la mise sur pied de la Northeastern Alberta Aboriginal Business Association (NAABA) et nous sommes fiers d’avoir été désigné comme commanditaire lors du 20e anniversaire de la NAABA en 2013. Nous participons régulièrement aux réunions générales et à celles de l’industrie tenues par la NAABA et nous avons des relations étroites avec l’organisme.

Nous sommes également fiers d’avoir été un partenaire du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA) pour le lancement du Certified Aboriginal Business program en 2013. Cette base de données nationale permet à l’industrie, aux gouvernements et à d’autres organismes de trouver des entreprises qui appartiennent à des Autochtones et qui sont contrôlées par eux à hauteur de 51 % ou plus.

« Les entreprises autochtones connaissent mieux que quiconque leur clientèle, l’environnement et les besoins de leur collectivité, explique Gary Hart, vice-président principal, Chaîne d’approvisionnement et Logistique. Ces connaissances se sont avérées d’une valeur inestimable dans le cadre de nos relations avec les fournisseurs autochtones dans la région de Wood Buffalo et nous espérons que la plateforme de la CCCA nous aidera à établir des partenariats avec davantage d’entreprises autochtones au Canada. »

Évaluer notre réussite

En 2014, nous avons fait une demande afin d’obtenir l’accréditation Progressive Aboriginal Relations (PAR) de la CCCA. Le processus d’accréditation du PAR comprend une évaluation indépendante des activités relatives aux relations avec les Autochtones dans quatre principaux aspects, dont l’emploi et le développement commercial. Ce processus d’accréditation est une autre étape dans notre engagement à établir des partenariats avec les entreprises autochtones, à favoriser la prospérité dans les collectivités autochtones et à être un employeur pour lequel les Autochtones veulent travailler.

Voici d’autres exemples de collaboration économique :

Tout montrer | Tout masquer

Établir des partenariats à Wood Buffalo

En 2013, notre équipe Expansion commerciale régionale a proposé à deux partenaires de participer à une initiative intéressante. Nous avons jumelé un étudiant au MBA de l’Université Royal Roads, qui est également un directeur général expérimenté pour l’entreprise Reward Oilfield Services, avec un groupe d’entreprises de la municipalité régionale de Wood Buffalo qui appartiennent à la Première nation crie Mikisew, et qui sont gérées par elle.

Dans le cadre de sa formation de MBA, l’étudiant offrira des services de conseils en gestion à Mikisew Group en échange de crédits menant à l’obtention de son diplôme. Sous la supervision du président-directeur général de Mikisew Group of Companies, les partenaires développeront ensemble une stratégie de gestion des actifs.

Ce partenariat est une occasion unique par l’étudiant au MBA de perfectionner ses compétences en examinant les principaux actifs et leur classification, en optimisant le programme de maintenance et en élaborant un plan pour profiter de nouvelles occasions (c.-à-d. les actifs appropriés au bon endroit pour les bons projets). De plus, Mikisew Group of Companies bénéficiera d’un rapport fournissant des conseils professionnels.

Nous sommes fiers de faire partie de ce projet. Notre but n’est pas uniquement de créer de nouvelles occasions d’affaires, c’est aussi d’accroître la capacité d’entreprenariat.

Appuyer le développement des entreprises dans le Grand Nord

Les entreprises minières et d’extraction de diverses ressources font de plus en plus de développement dans le Grand Nord canadien. Cette situation ouvre la porte à de nouvelles occasions de partenariat avec les collectivités autochtones.

Par le biais de notre marque Petro-Canada, nous fournissons du carburant et des lubrifiants en vrac à plusieurs entreprises dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. L’un de nos partenaires est Baker Lake Contracting and Supplies (BLCS), une entreprise autochtone de Baker Lake, au Nunavut.

BLCS fournit divers services à la collectivité, dont de l’hébergement, des services de construction, de maintenance, de fabrication et de réparation d’équipement ainsi que de location de véhicules et d’équipement. Nous travaillons avec BLCS depuis 2011 pour répondre aux besoins en lubrifiants de l’entreprise Agnico-Eagle Meadowbank Mine, située à 110 kilomètres au nord de Baker Lake.

En 2013, BLCS a été nommée Entrepreneur de l’année au Nunavut lors de la première remise des Frozen Globe Awards, commandités par le Up Here Magazine pour souligner les réalisations des entreprises dans les trois territoires du Canada. BLCS a également remporté le prix Northern Entrepreneur of the Year.

Partenariat avec la Nation crie de Peter Ballantyne en Saskatchewan

Par le biais de notre marque Petro-Canada, nous avons établi un partenariat depuis 2005 avec la Nation crie de Peter Ballantyne (NCPB) dans le nord de la Saskatchewan. Aujourd’hui, la NCPB gère trois stations-service Petro-Canada à Prince Albert et à Creighton, en Saskatchewan.

Les stations-service de la NCPB ont apporté une grande valeur au modèle de ventes au détail de Petro-Canada. La NCPB a conçu une chambre forte unique pour l’entreposage sécuritaire et la gestion des stocks de produits du tabac dans les établissements à haut volume – un système qui est devenu un modèle pour les associés autochtones des ventes du détail. La NCPB emploie plusieurs membres des Premières nations dans ses stations-service et le formateur de la NCPB est devenu le principal formateur pour tous les nouveaux établissements de ventes aux détails dans les Premières nations.

En 2013, Petro-Canada a souligné le rendement exceptionnel de la NCPB en lui remettant deux prix: un prix pour l’image soignée, l’aménagement, la propreté et l’allure générale de ses établissements et un prix de contributeur exceptionnel pour le rendement, le travail d’équipe et le leadership global.

La NCPB continue d’afficher un rendement exceptionnel; en fait, parmi tous les établissements de ventes au détail Petro-Canada en Saskatchewan, la NCPB se classe parmi les établissements affichant le volume le plus élevé.

En plus de générer des retombées économiques pour la Première nation, ce partenariat a contribué à créer de l’emploi et à perfectionner les compétences dans la collectivité. C’est exactement pour ces raisons que nous continuons à chercher activement des occasions d’affaires similaires parmi les Premières nations au Canada.