Gérer le risque opérationnel - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Gérer le risque opérationnel - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Gérer le risque opérationnel - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Gérer le risque opérationnel - Rapport sur le développement durable 2014 de Suncor

Gestion du risque d’entreprise

Sur cette page :

Comme toute entreprise responsable, nous devons constamment identifier, évaluer, contrôler et gérer les risques inhérents à ses actifs, activités et opérations.

Nous faisons cela grâce à un processus rigoureux, Gestion du risque d'entreprise (GRE), qui inclut tous les niveaux de la Société — du Conseil d'administration, qui a la responsabilité de surveiller nos risques matériels et de s’assurer que des systèmes sont en place pour gérer leurs incidences, aux unités commerciales et fonctions individuelles, qui identifient, examinent et signalent les risques dans leur secteur respectif.

Tableau des risques

Une fois identifiés, les risques sont évalués en termes de probabilité et de l'ampleur de leur impact à l'aide d'un outil interne, le tableau des risques. Un responsable affecté au risque doit développer un plan pour gérer le risque. L'élimination, l'atténuation, le partage ou l'acceptation du risque font partie des options proposées pour gérer un risque.

Des mesures de suivi sont en place afin de garantir que les décisions relatives à la gestion du risque sont appliquées de manière appropriée et efficace.

Identification des risques matériels

Nous définissons les risques matériels comme ceux ayant le potentiel d'avoir des répercussions sur la capacité de l'une de nos unités ou fonctions d'atteindre ou d'appuyer un objectif de l’entreprise.

En 2013, nous avons mis l'accent sur 12 risques matériels :

  1. Prix des marchandises : fluctuations dues à la dynamique du marché qui affectent notre rentabilité
  2. Impact des politiques gouvernementales : changements aux règlements sur l'air, l'eau, les terres, le changement climatique ou la santé, ou aux structures d'imposition et de redevances qui nous affectent considérablement ainsi que notre position concurrentielle
  3. Pannes d'exploitation : défaillance importante ou catastrophique d'un actif affectant la rentabilité et (ou) la confiance des parties intéressées
  4. Incident de sécurité majeur pour l’environnement, la santé et la prévention (ESP) : causant un préjudice à des personnes ou à l'environnement ou menaçant nos activités
  5. Non-conformité aux règlements sur l’ESP : contrevenir sérieusement aux règlements sur l'ESP, causant des sanctions pécuniaires ou une perte de production
  6. Exécution des projets : incapacité d'un projet à respecter les exigences de l'entreprise, à atteindre les bénéfices attendus ou à réaliser des coûts de cycle de vie optimaux
  7. Réputation de la Société : incapacité à respecter les responsabilités sociales de la Société ou événement important qui met en péril la cote d'estime
  8. Approbations de permis : tout retard, refus et (ou) toute condition additionnelle qui pourrait affecter la réalisation d'un projet ou interrompre les activités de base
  9. Pénurie de compétences et de ressources : incapacité à recruter, retenir et positionner efficacement des employés ou entrepreneurs compétents et qualifiés
  10. Capacité de changement : demande simultanée de réaliser l'excellence opérationnelle et de faire croître les activités dépasse notre capacité d'adopter et d'implanter le changement
  11. Gestion des coûts d'exploitation : escalade des coûts d'exploitation et (ou) des coûts d'immobilisations de projets majeurs qui pourrait réduire les flux de trésorerie et la rentabilité
  12. Accès au marché : conjoncture macroéconomique qui affecte la capacité de maintenir ou d’accroître l’accès au marché

Tous les risques matériels doivent être signalés annuellement au Conseil d'administration. Le rapport doit inclure des détails sur ce qui est fait pour gérer les risques, sur la façon dont les risques sont contrôlés et sur tout changement dans le profil de risque.

Risques en évolution

Dans le secteur énergétique en constante évolution, de nouveaux risques peuvent surgir et des risques connus peuvent prendre de nouvelles formes ou une nouvelle ampleur. En 2013, la « gestion des partenariats » a été retirée en tant que risque matériel étant donné que les projets ont bien progressé, notamment la sanction du projet Fort Hills et le démantèlement de Voyageur. L’accès au marché a été ajouté en tant que risque matériel en 2013 afin de refléter l’opposition aux projets d’infrastructure et l’augmentation de la production de brut léger en Amérique du Nord qui pourrait avoir une incidence défavorable sur la capacité du secteur des sables pétrolifères d’accéder aux prix mondiaux et de mettre en place des projets de croissance.

Notre outil « tableau des risques » a été révisé par le Conseil d'administration et sert à aider les employés dans le cadre de l'évaluation des risques, de la probabilité et des conséquences d'un risque. Les conséquences d'un risque sont fondées sur les six « récepteurs » suivants du tableau des risques :

  • santé et sécurité (du public et des employés)
  • réputation
  • réglementation
  • conséquences environnementales
  • conséquences économiques
  • coûts des projets

Pamela Tisdale, directrice générale, Gestion du risque d’entreprise, souligne que les conversations sur le risque à tous les niveaux de l’organisation ont entraîné une culture de la transparence du risque. Elle dit « Ces conversations importantes mènent à des prises de décision axées sur le risque à l’échelle de l’entreprise. »