Suncor - pionnier dans la mise en valeur des sables pétrolifères; nos premiers investissements technologiques ont permis de débloquer leur potentiel. Technologie et pensée novatrice sont essentielles à notre fonctionnement

La technologie et la pensée novatrice sont essentielles à la façon dont Suncor mène ses activités. En savoir plus

Suncor - pionnier dans la mise en valeur des sables pétrolifères; nos premiers investissements technologiques ont permis de débloquer leur potentiel. Technologie et pensée novatrice sont essentielles à notre fonctionnement

Suncor est un pionnier dans la mise en valeur des sables pétrolifères et nos premiers investissements dans la technologie ont permis de débloquer leur potentiel. La technologie et la pensée novatrice sont essentielles à la façon dont nous menons nos activités

La vision et la stratégie de Suncor est de regarder au-delà des besoins énergétiques d'aujourd'hui et de comprendre ce dont nous aurons besoin pour l'avenir en matière de développement durable.

Développement technologique

Sur cette page :


Suncor est un pionnier de la mise en valeur des sables pétrolifères. Nos premiers investissements dans la technologie ont aidé à libérer le potentiel de l’industrie des sables pétrolifères en améliorant la fiabilité et le rendement, en augmentant la productivité et en réduisant les coûts, tout en diminuant l’empreinte environnementale de nos activités.

Aujourd’hui, la nouvelle technologie et les idées novatrices continuent d'occuper une place fondamentale dans nos activités. Nous utilisons une approche équilibrée en matière de développement technologique, en mettant l'accent à la fois sur la technologie d'amélioration continue (améliorations progressives des processus existants) et sur la technologie stratégique (changeante et perturbante). Nos efforts en matière de développement technologique portent principalement sur quatre secteurs :

  • exploitation in situ
  • exploitation minière et résidus
  • valorisation et raffinage
  • fermeture

De plus, nous mettons l'accent sur des résultats spécifiques :

  • impact écologique régional (résidus, eau et sol)
  • empreinte écologique globale
  • gestion des coûts/rentabilité accrue

En 2017, nous prévoyons investir plus de 200 millions $ dans le développement technologique dans le cadre d'une stratégie technologique solide pour optimiser les actifs actuels et développer la prochaine génération d'installations.

Dans certains cas, nous dirigeons résolument nous-mêmes le développement et le déploiement de nouvelles technologies. Cependant, dans la plupart des cas, nous collaborons par l'intermédiaire de consortiums ou avec des organismes tiers. La collaboration est essentielle aux efforts de l'industrie des sables pétrolifères en vue du développement et du déploiement de nouvelles technologies.

COSIA

Suncor participe à de nombreuses études et projets technologiques ou en prend l'initiative dans le cadre de la Canada's Oil Sands Innovation Alliance (COSIA), une alliance de sociétés représentant 90 % de la production tirée des sables pétrolifères. La COSIA possède des processus reconnus mondialement qui permettent aux sociétés participantes de mettre leurs efforts en commun et de partager les technologies et innovations qui en résultent en vue d'améliorer la performance environnementale. À ce jour, COSIA a joué un rôle déterminant dans ce qui suit :

  • 936 technologies mises en commun (113 obtenues en 2016)
  • 1,33 milliard $ consacrés au développement de technologies (111 millions $ en 2016)
  • 276 projets actifs courants (76 obtenus en 2016)
  • 680 millions $ pour les projets courants en cours (219 millions $ en 2016)
  • 347 projets achevés (119 achevés en 2016)
  • 818 millions $ pour les technologies achevées (111 millions $ en 2016)
  • Suncor agit comme chef de plusieurs projets, y compris le Centre de technologie de la gestion de l'eau
  • Suncor est aussi au nombre des sociétés membres de la COSIA à participer au NRG COSIA Carbon XPRIZE.
  • En 2016, Suncor a dirigé 43 études et projets conjoints de l'industrie menés sous l'égide de la COSIA.

En apprendre davantage au sujet des priorités environnementales de la COSIA

EVOK Innovations

Suncor est un cofondateur d'Evok Innovations avec BC Cleantech, CEO Alliance et Cenovus Energy pour accélérer le développement de technologies en démarrage. Evok Innovations réunit l'industrie des technologies propres de la Colombie-Britannique et le secteur pétrolier et gazier de l'Alberta pour faire progresser les nouvelles technologies axées sur les améliorations environnementales et économiques pour la chaîne de valeur de l'industrie pétrolière et gazière. Lancé en 2016, Evok est un fonds qui offre du mentorat aux innovateurs et l'accès à du capital pour faire progresser le développement des technologies précommerciales. Une importante caractéristique d'Evok est l'accès qu'il procure aux clients finaux (Suncor et Cenovus) à un stade précoce de la vie des entreprises en démarrage.

En 2016 et au début de 2017, six entreprises de technologie ont été financées :

  • DarkVision : technologie d'imagerie ultrasonore haute résolution pouvant être utilisée à l'intérieur des puits
  • Kelvin : intelligence cinétique 3D industrielle et gestion des relations entre les équipements
  • Metabolik Technologies : plateforme de biorestauration qui permet aux microbes de réduire la concentration d'acides naphténiques et d'autres constituants présents dans les bassins de résidus de sables pétrolifères
  • Mosaic Materials : enlèvement du dioxyde de carbone et d'autres impuretés contenus dans les gaz par intermédiaire d'adsorbants à matériau-cadre organométallique (MOF)
  • Opus 12 : développement d'un dispositif qui recycle le CO2 en produits chimiques et en combustibles à coût concurrentiel
  • Rotoliptic Technologies : technologie de pompe de fond en tant que solution hautement efficace pour remplacer les pompes submersibles électriques

En apprendre davantage au sujet d'Evok Innovations

Décarbonisation

Suncor s'est engagée à développer des technologies qui lui permettront de produire du pétrole brut à partir de ses ressources en sables pétrolifères selon des coûts d'approvisionnement et une empreinte écologique égaux ou inférieurs à ceux de la production de pétrole classique. Cela pourrait se faire en partie par la décarbonisation sélective de nos produits tirés des sables pétrolifères.

Qu’est-ce que cela signifie?

Le bitume est un mélange complexe de composés chimiques, dont des constituants hydrocarbonés lourds qui doivent être considérablement valorisés et raffinés avant de pouvoir être utilisés comme essence, carburant diesel ou autre combustible. La valorisation fait référence aux processus qui augmentent le ratio hydrogène-carbone de ces constituants lourds. Une façon d'atteindre ce résultat est de rejeter une partie du carbone contenu dans le bitume. Cette « décarbonisation » est susceptible d'accroître la valeur du pétrole dérivé du bitume tout en retirant simultanément de façon permanente du carbone, du soufre et des impuretés du réseau mondial de carburants et combustibles. Cette approche devrait également diminuer la quantité de diluant nécessaire au transport et réduire les exigences en hydrogène et en énergie pour le traitement, d'où une réduction des émissions de gaz à effet de serre attribuables à l'ensemble des procédés d'extraction et de traitement du bitume. Notre procédé de traitement des mousses paraffiniques à Fort Hills est un exemple d’une technologie de décarbonisation.

La décarbonisation est un domaine d'intérêt stratégique pour le développement technologique à Suncor - des procédés fiables et moins énergivores seront nécessaires pour en réaliser les avantages. Le résultat pourrait être un pétrole brut de plus grande valeur livré à un coût plus bas et avec une incidence environnementale plus faible « du puits aux roues ».

Saisir les occasions technologiques externes

Suncor surveille également les technologies développées par des parties externes pour déterminer s'il convient de les adapter pour ses activités et à quel moment. Ceci signifie financer des entreprises externes dont les idées technologiques répondent aux besoins de nos activités ou de notre entreprise. En voici quelques exemples :

  • LanzaTech : un producteur de biocarburants basé aux États-Unis qui développe une technologie de fermentation de gaz exclusive pour recycler des gaz résiduaires et des émissions de gaz à effet de serre en carburants et en produits chimiques sobres en carbone.
  • Benefuel : une entreprise de commercialisation de technologies centrée sur le développement d'une capacité de production de biodiesel à partir d'une charge d'alimentation à coût avantageux.

Ce type de développement technologique est géré avec attention afin de s’assurer d’offrir un avantage économique et environnemental à Suncor. Il s’agit d’une stratégie clé dans un monde où les produits et services évoluent rapidement.

Développer les technologies in situ

En 2016, nous avons établi un nouvel objectif pour réduire l'intensité des émissions produites par nos activités de 30 % d'ici 2030 – pour atteindre cet objectif, nous devons dépasser nos compétences et technologies actuelles.

Nous développons un portefeuille de technologies in situ visant à améliorer la concurrence sur plan des coûts et à réduire l'intensité carbonique de la production de bitume. Nous utilisons ce que nous avons appris en mettant en œuvre le procédé de drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV) au cours des 15 dernières années pour développer un portefeuille de technologies qui offrent la possibilité d'apporter des améliorations considérables dans les domaines suivants :

  • Taux de production et récupération des ressources
  • Énergie et émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Gestion de l'eau
  • Investissements et coûts d'exploitation
  • Qualité et valeur des produits

Nous croyons que le plus grand potentiel d'amélioration dans ces secteurs se retrouve dans la vapeur, le solvant, et l'énergie électromagnétique et de surfactants et nous étudions activement des technologies multiples dans de domaine.

Visionner une vidéo sur les technologies in situ que nous développons

Pour ce faire, nous proposons un certain nombre d'approches et de technologies – certaines peuvent être mises en place immédiatement dans des installations existantes, alors que d'autres nécessiteront une période de développement s'élevant à cinq ans ou plus pour réussir la commercialisation et ne peuvent être mises en place que dans de nouvelles installations.

Dans l'immédiat, nous nous concentrons sur un concept DGMV simplifié qui utilise moins de métal, est plus efficace et crée une plus petite empreinte. Grâce à ce que nous appelons notre plateforme DGMV de nouvelle génération, nous nous attendons à des réductions sur le plan :

  • des émissions
  • de l'utilisation de l'eau
  • des coûts

De plus, nous travaillons à un système de surveillance, de contrôle et de soutien à distance par l'intermédiaire d'un Centre des activités intégrées (IOC) situé à Calgary pour notre installation Firebag. Cette approche a le potentiel de réduire les charges d'exploitation et les dépenses en immobilisations grâce à un modèle plus prédictif et à une collaboration interfonctionnelle accrue en faisant appel à des données en temps quasi-réel pour prendre de meilleures décisions d'exploitation. Cela est un exemple de déploiement des plus récentes innovations en matière de technologie de l’information au moyen d’une nouvelle application.

Nous croyons aussi que la récupération de pétrole par DGMV avec l'aide de solvants et de surfactants est une solution dont le potentiel est prometteur pour réduire la consommation d'énergie et d'eau à nos installations in situ, tant pour nos activités actuelles que pour notre croissance future.

À plus long terme, nous évaluons et développons plusieurs technologies qui utilisent moins de vapeur voire aucune, grâce à une combinaison de solvants, de procédés d'injection de vapeur de solvant, de surfactants et de techniques de réchauffage à radiofréquences. À notre avis, une des possibilités serait une solution hybride combinant plusieurs des approches et technologies novatrices que nous évaluons.

Installation de démonstration in situ : la prochaine étape pour la commercialisation de technologies révolutionnaires

Suncor évalue actuellement la possibilité de faire progresser ses technologies in situ jusqu'au stade commercial grâce au développement d'une installation de démonstration in situ à sa concession de MacKay River. Le concept que nous explorons est une installation flexible qui serait en mesure de soutenir le développement d'une ou de plusieurs plateformes d'exploitation (entre 5 et 12 paires de puits) ainsi que la démonstration de technologies in situ multiples faisant appel à des solvants, à des techniques de réchauffage électromagnétiques et/ou à de la vapeur.

Tout montrer | Tout masquer

Extraction par solvant au moyen de chaleur électromagnétique (EASE)

Plutôt que d’utiliser de la vapeur pour chauffer le bitume, l’extraction par solvant au moyen de chaleur électromagnétique utilise l'énergie électromagnétique des radiofréquences conjointement avec un solvant léger (comme le butane ou le propane) pour réchauffer doucement et mobiliser le bitume en vue de sa production. Le chauffage électromagnétique fonctionne à la manière d'un four micro-ondes et l'utilisation d'un solvant léger permet d'abaisser considérablement les températures de fonctionnement nécessaires. Cela peut éliminer le besoin de traiter des eaux de procédé et réduire l'utilisation d'énergie et les émissions de GES de 50 % à 75 %, tout en produisant un pétrole plus léger et à plus faible intensité de GES selon des taux de production similaires à ceux du DGMV.

Même si EASE est une plateforme technologique générale, nous avons mené des travaux précis depuis plus de quatre ans pour faire progresser cette technologie dans le cadre du projet pilote Enhanced Solvent Extraction Incorporating Electromagnetic Heating (ESEIEH) à notre site de Dover. Nous prévoyons que l'essai pilote nous fournira en 2018 des résultats qui nous permettront d'évaluer plus à fond le potentiel de la technologie.

Projet pilote Enhanced Solvent Extraction Incorporating Electromagnetic Heating (ESEIEH)

Nous faisons partie d'un consortium de technologie qui mène une démonstration sur le terrain à notre site de Dover – lieu d’origine du drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV) – afin de démontrer la viabilité d’une technologie novatrice de production in situ.

Le projet pilote sur le terrain, connu sous le nom ESEIEH (prononcé « izi »), est soutenu par un consortium composé de Suncor, Devon Canada, Nexen Energy ULC, Harris Corporation et Emissions Reduction Alberta (anciennement Alberta’s Climate Change and Emissions Management Corporation (CCEMC)).

Le procédé ESEIEH, à l'instar du procédé DGMV, utilise des puits configurés en paires de puits horizontaux. Le chauffage électromagnétique et le solvant sont introduits dans le gisement par le puits supérieur. Le bitume et les solvants résiduels sont extraits à partir du puits inférieur.

En cas de succès commercial, ESEIEH offre certains avantages potentiels par rapport à la technologie DGMV courante, notamment :

  • réduction des besoins en énergie pouvant atteindre 75 %, ce qui réduit les coûts et les émissions de GES
  • élimination des besoins en eau de procédé, y compris le traitement de l’eau et l'équipement de manutention
  • réduction considérable de la taille et de la complexité des installations, entraînant une diminution des investissements et de l’empreinte sur le sol

Le projet qui en est à sa deuxième phase a commencé initialement en 2015. Les résultats préliminaires sont attendus en 2018.

Parallèlement à l'exploitation du projet pilote, Suncor et Harris ont entrepris une démarche de développement technologique collaboratif afin de développer le concept de l'équipement commercial. Cela est fait en guise de préparation pour la prochaine étape de la technologie, qui en cas de réussite du projet pilote ESEIEH sera l'optimisation et le déploiement d'une installation de démonstration à l'échelle commerciale.

Nsolv : vers une extraction sans eau

En 2013, dans le cadre d'un projet pilote à notre site de Dover, des essais sur le terrain d'une technologie d'extraction utilisant un solvant de condensation ont été entrepris avec l'objectif de prouver la technologie en vue de son déploiement commercial. Le procédé NsolvMC fait appel à la technologie de puits horizontaux éprouvée développée pour le procédé DGMV mais n'utilise pas d’eau. À la place, Nsolv emploie du propane ou du butane vaporisé pour fournir la chaleur de la même façon que le fait la vapeur. Toutefois, étant donné que ce solvant a aussi pour effet de diluer le bitume, le gisement aurait seulement besoin d'être chauffé à une température de 60 °C, ce qui nécessiterait jusqu'à 80 % moins d'énergie. Cette réduction d'énergie potentielle pourrait avoir un impact significatif sur les émissions de GES.

La technologie Nsolv présente des avantages économiques et environnementaux potentiels. Une caractéristique clé est que, à l'instar de l'ESEIEH, le procédé produit du pétrole plus léger, désasphalté et de plus grande valeur. En bref, il s'agit de laisser une partie des constituants à haute teneur en carbone dans le gisement afin de réduire l'intensité des GES associés au produit. Les investissements et les coûts d’exploitation pourraient être réduits en éliminant l’usine de traitement de l’eau et les chaudières à vapeur; à la place, une usine de récupération et d’évaporation des solvants de moindre envergure est nécessaire, ce qui permettra également de réduire l’empreinte sur le sol de cette installation. Comme cette technologie nécessite une température et une pression plus faibles, Nsolv peut également permettre d'extraire efficacement les ressources peu profondes qui sont inaccessibles pour le moment.

Le projet pilote Nsolv est le résultat d'une collaboration entre Nsolv Corporation et Suncor, avec le soutien de Technologies du développement durable Canada et d'Emissions Reduction Alberta (anciennement la Climate Change and Emissions Management Corporation de l'Alberta).

Le projet pilote Nsolv a complété ses activités, ayant atteint la phase d'éruption du solvant au premier trimestre de 2017. Suncor travaille en collaboration avec Nsolv pour évaluer les résultats de ce projet pilote et comprendre comment la technologie peut être optimisée pour passer à la prochaine étape, à savoir son déploiement dans une installation de démonstration à l'échelle commerciale.

En savoir plus en visitant les sites Web suivants :

Programme de surfactants DGMV « LITE » : petite technologie, grands avantages

Programme de surfactants : petite technologie, grands avantages

Notre programme DGMV LITE (Less Intensive Technically Enhanced) réfère à un développement technologique qui devrait nous permettre de réduire notre ratio vapeur-pétrole grâce à l'utilisation de surfactants, de solvants et d'injection de gaz non condensable.

L'avantage de notre programme de surfactants et de solvants est qu'il permet d'espérer des bénéfices immédiats (une récupération plus efficace du pétrole en utilisant moins d'énergie et d'eau) et des coûts associés ou des impacts environnementaux minimaux à nos installations existantes.

Pendant la durée de vie utile d’un gisement de sables pétrolifères, différentes techniques peuvent être utilisées pour optimiser la production et la récupération de pétrole. Un bon exemple d'innovation évolutive ayant le potentiel de faire une grosse différence est l’ajout de faibles volumes d'additifs savonneux – les surfactants – à la vapeur pour la production par DGMV. Éventuellement, une réduction de plus de 15 % de notre ratio vapeur-pétrole permettrait de produire davantage de pétrole avec moins de vapeur et d’exigences en matière de manutention de fluides tout en réduisant les coûts et l’intensité des GES. Et contrairement à d'autres idées qui conviennent davantage à de nouvelles installations, le procédé DGMV LITE peut être déployé dans les installations existantes afin de réduire plus rapidement notre empreinte écologique courante.

En 2015, nous avons réalisé avec succès des projets pilotes pour tester la technologie de surfactants - un à MacKay River et un à Firebag. Un programme à MacKay River a été prolongé pour permettre une démonstration technologique plus large en 2017.

Technologie de co-injection de gaz non condensable

À long terme, les gisements DGMV voient leur production diminuer et leur ratio vapeur-pétrole augmenter. Suncor a réalisé un essai pilote de la co-injection de gaz non condensable pour détourner la vapeur des puits vieillissants vers de nouveaux puits affichant un ratio vapeur-pétrole plus bas. La co-injection de méthane avec la vapeur permet de réduire le ratio vapeur-pétrole tout en maintenant la production et la pression. Cette technique réduit l'impact environnemental en optimisant la demande en vapeur à nos installations tout en réduisant l'intensité énergétique et les émissions de CO2.

Les projets pilotes à Firebag et à MacKay River ont démontré des résultats encourageants, incitant des démonstrations plus larges de la technologie qui devraient débuter en 2017.

Suncor se penche également sur l'utilisation de gaz non condensable pour améliorer l'extraction à partir des gisements. En augmentant la pression du chapeau de gaz, le DGMV peut être en mesure de maintenir le ratio vapeur-pétrole plus longtemps, ce qui réduit les émissions de CO2. Finalement, Suncor examine la possibilité de remplacer le méthane par du CO2 en vue de réduire les coûts et à séquestrer des émissions.

Génération de vapeur par contact direct (DCSG)

Nous sommes toujours à la tête d’un projet de la COSIA qui étudie les avantages potentiels de l’utilisation de la génération de vapeur par contact direct (DCSG) comme solution de rechange aux générateurs de vapeur à passage unique actuels utilisés pour le drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV). Cette technologie, si elle s’avère viable, permettra de diminuer les émissions de GES, l’intensité de l’utilisation de l’eau et du sol tout en améliorant les résultats économiques des projets in situ.

Dans les activités actuelles de DGMV, un puits est creusé et de la vapeur, produite dans de vastes générateurs de vapeur à passage unique, est injectée dans le puits afin de chauffer le bitume jusqu’à ce qu’il soit suffisamment chaud pour s’écouler. Le bitume et la vapeur, alors refroidis et transformés en eau, sont amenés à la surface dans un deuxième puits, puis séparés, afin que l’eau puisse être réutilisée. Le CO2 issu de la combustion est rejeté par les cheminées d’échappement des générateurs de vapeur à passage unique.

Dans le cadre du procédé DCSG, le contact direct entre l'eau et les produits de combustion chauds produit un mélange de vapeur et de CO2 qui est alors pompé sous terre. Ce processus peut réduire les émissions de GES parce que l'efficacité thermique est plus élevée que celle des générateurs de vapeur à passage unique et qu'une partie importante du CO2 peut être séquestrée dans le gisement souterrain plutôt que rejeté dans l’atmosphère sous forme de gaz à effet de serre. Le CO2 peut aussi servir à remplacer le méthane précieux à la fin de vie de la co-injection de gaz non condensable ou à atténuer les zones pauvres.

La technologie DCSG offre aussi des avantages potentiels en matière de gestion de l’eau et du sol. Le système capte l’eau provenant de la combustion, augmentant ainsi le recyclage conventionnel d’environ 90 % de l’eau, et réduisant grandement le volume d’eau additionnel nécessaire pour réapprovisionner le système. Si l’eau était récupérée dans des bassins existants, l’eau des bassins de résidus pourrait être utilisée avec cette technologie. De plus, la technologie DCSG produit la même quantité de vapeur qu’un gros générateur de vapeur à passage unique, mais dans un réservoir qui pourrait tenir dans une salle de réunion de taille normale, ouvrant la voie à un potentiel de distribution de vapeur avec une empreinte réduite sur le sol par rapport aux vastes installations de générateurs de vapeur actuelles et beaucoup moins de perte de chaleur dans la distribution de la vapeur.

Suncor fait avancer deux éléments du développement technologique DCSG. Dans le cadre d'un projet pilote de six à douze mois à MacKay River, on injecte du CO2 avec de la vapeur dans une paire de puits pour évaluer les impacts potentiels sur le rendement du gisement, déterminer si la production est maintenue, obtenir un ratio vapeur-pétrole plus faible et confirmer la possibilité de séquestration de CO2. Le projet pilote sur le terrain a démarré au quatrième trimestre de 2016 et devrait se poursuivre jusqu'au milieu de 2017. Les résultats seront disponibles à la fin de 2017.

Un deuxième projet en collaboration avec CanmetENERGY, qui a débuté en 2015, permettra de construire un laboratoire pilote à Ottawa. Les essais, qui devraient débuter en 2017, porteront sur la possibilité de corrosion et son atténuation, l'efficacité du carburant et l'optimisation du brûleur. Le laboratoire offrira un milieu d'essai contrôlé à long terme pour soutenir la démonstration sur le terrain et la mise en œuvre commerciale.

Suncor travaille également avec CanmetENERGY et d'autres fournisseurs à concevoir la démonstration sur le terrain de la technologie de vapeur par contact direct, qui devrait commencer à Firebag à la fin de 2019 ou au début de 2020. Utilisant l'eau produite des installations de Firebag et les sources d'énergie et de combustibles existantes, cette démonstration devrait démontrer la viabilité commerciale de la technologie DCSG, tout en injectant du CO2 et de la vapeur, capturant la majorité du CO2 sous terre et entraînant des émissions de GES inférieures, une utilisation de l'eau réduite et la réduction de l'empreinte écologique grâce à une cuve plus petite que les générateurs de vapeur à passage unique actuels.

Projet pilote de traitement de l’eau produite lors du drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV)

En 2014 et en 2015, dans le cadre d'un projet conjoint de l'industrie sous l'égide de la Canada's Oil Sands Innovation Alliance, Suncor a mené un projet pilote avec GE Canada, Alberta Innovates, ConocoPhillips Canada et Devon pour tester de nouvelles technologies afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’utilisation de l’eau dans l'industrie des sables pétrolifères.

Les exploitants qui utilisent le drainage par gravité au moyen de vapeur (DGMV) réutilisent l’eau autant que possible pour produire de la vapeur, mais l’eau pompée à la surface durant le processus d’extraction doit être séparée du bitume et nettoyée avant d’être recyclée dans un générateur de vapeur. En 2014, le projet a testé des technologies de déshuilage, alors qu'en 2015, des membranes de traitement de l'eau étaient testées à nos installations de MacKay River. Le travail de développement de la phase 2 a progressé tout au long de 2016 et la phase finale des essais pilotes sur le terrain est prévue pour la fin de 2017.

Ces technologies pourraient permettre de traiter et de réutiliser l’eau de manière plus uniforme, ce qui signifie que nous serions plus efficaces sur le plan opérationnel et que nous consommerions moins d’énergie.

Captage de CO2 des usines à hydrogène

Le captage, le transport et le stockage dans le sous-sol du CO2 sont déjà utilisés dans différentes installations comme un outil clé qui à long terme permettra de réduire les émissions des grandes installations industrielles. La technologie actuelle est cependant trop coûteuse pour être utilisée sur une grande échelle.

Le groupe chargé du secteur environnemental privilégié sur les gaz à effet de serre de la COSIA a effectué une analyse de la technologie de captage du carbone afin d’identifier les technologies en démarrage prometteuses qui ont le potentiel de capturer le carbone à un coût considérablement moins élevé que les technologies de pointe proposées actuellement.

De nombreuses technologies prometteuses ont été identifiées pour le captage du carbone des usines à hydrogène (situées aux usines de valorisation et aux raffineries) dans le cadre d'un projet conjoint de la COSIA et de Canadian Natural Resources Limited dirigé par Suncor. D'autres développements sont en cours sur une liste restreinte d'occasions prometteuses. Si elles réussissent, les technologies pourraient entraîner des réductions importantes des émissions de GES avec des coûts et une empreinte écologique réduits.

Développer les technologies minières de surface

Nos projets d'exploitation minière des sables pétrolifères devraient fournir un approvisionnement en énergie fiable et à long terme tout utilisant la technologie afin d’atténuer les impacts environnementaux et sociaux de la mise en valeur des ressources dans la région du bassin de l'Athabasca.

Tout montrer | Tout masquer

Traitement des mousses au solvant paraffinique

Notre mine Fort Hills utilisera le procédé de traitement des mousses au solvant paraffinique (PFT) pour transformer les mousses de bitume générées dans le circuit d'extraction en charge d'alimentation pour l'usine de valorisation. Dans le procédé PFT, nous rejetons sélectivement une partie des asphaltènes (une fraction lourde, de faible valeur, du bitume extrait) pour créer un bitume plus léger, de plus grande qualité qui nécessite moins de diluant pour son transport par pipeline. Le procédé PFT enlève aussi les solides et l'eau restants, ce qui nous nous laisse plus de flexibilité pour le traitement en aval. Grâce à ce procédé de décarbonisation partielle, nous nous attendons à voir une baisse des GES et de l’intensité énergétique au cours du cycle de vie pour acheminer nos produits raffinés vers le marché.

Extraction en phase moins aqueuse

Dans le cadre de partenariats avec des fournisseurs d'équipement et des organisations de recherche comme Innotech Alberta (anciennement Alberta Innovates), nous participons au développement de nouvelles technologies dans le domaine de l’exploitation minière à ciel ouvert et de l'extraction du bitume qui pourraient permettre de réduire ou d'éliminer le besoin d’eau pour l’extraction du bitume. À l'heure actuelle, on utilise de l’eau chaude pour séparer le bitume du sable. Si nous pouvions réduire la quantité d’eau requise dans l’équation et la remplacer par un autre solvant, nous pourrions peut-être ainsi réduire l’utilisation d’eau, les besoins liés aux bassins de résidus et peut-être aussi notre empreinte en gaz à effet de serre en abaissant les températures de fonctionnement et en simplifiant le processus global.

Résidus de traitement de mousses

Les résidus de traitement des mousses représentent le moins important des deux flux de déchets qui sont générés durant le traitement des sables pétrolifères exploités. Le flux est un mélange de sable, d'eau, de divers minéraux et d'hydrocarbures résiduels. Certains des constituants exigent plus d'attention sur le plan des effets environnementaux, tandis que d'autres comme les éléments terrestres rares ou des variations pourraient être des sources de revenus potentielles. Suncor travaille à des technologies visant à gérer les deux aspects des résidus de traitement des mousses.

Par l'intermédiaire de la COSIA, Suncor collabore activement avec des partenaires de l'industrie à évaluer la performance environnementale à long terme des résidus de traitement des mousses. D'un intérêt particulier est l'observation que certains microbes sont capables de biodégrader certains des hydrocarbures résiduels présents dans les résidus de traitement des mousses. Si cette activité biologique peut être utilisée commercialement, cela créerait des façons nouvelles et naturelles de remédier aux effets environnementaux des résidus de traitement des mousses.

De plus, Suncor a reconnu que la présence d'éléments terrestres rares dans ces résidus de traitement des mousses pourrait vouloir dire que ces résidus pourraient être considérés comme une ressource stratégique pour le 21e siècle plutôt qu'un flux de déchets. De nombreux objets que nous utilisons quotidiennement (des batteries rechargeables aux aimants en passant par les lunettes de soudage) contiennent des éléments terrestres rares, comme du vanadium et du titane. La recherche se poursuit pour déterminer s'il est possible de développer des technologies qui débloqueraient la valeur de ces éléments sur le plan commercial, tout en améliorant simultanément la performance environnementale des gisements de sables pétrolifères.

Systèmes de transport autonome

Suncor est la première entreprise à faire l'essai pilote de la technologie des systèmes de transport autonome (Automated Haulage System ou AHS) dans des mines à ciel ouvert au Canada. Au moyen d'une combinaison de technologies GPS, Wi-Fi, laser et radar et d'un logiciel exclusif, les camions autonomes travaillent de façon fiable et sûre autour des autres engins miniers, des véhicules légers et des employés de la mine. Le parc de camions de transport lourds dotés de la capacité AHS peut aussi être utilisé en mode manuel avec conducteurs en cas de besoin.

Suncor s'est associée au constructeur d'équipement Komatsu pour ce projet. Des essais préliminaires sur le terrain ont été réalisés au moyen d'un seul camion autonome à la mine de base de Suncor en 2013 et en 2014. Les résultats positifs des essais ont soutenu la décision de réaliser une évaluation sur une échelle commerciale au moyen de six camions à la mine North Steepbank Extension de Suncor. L'objectif de l'évaluation, qui s'est déroulée de 2014 au milieu de 2017, était de vérifier les paramètres opérationnels requis pour la mise en œuvre élargie de la technologie AHS dans les activités d'exploitation de sables pétrolifères de Suncor. Sous réserve des derniers examens et des approbations finales du projet, la technologie AHS pourrait être mise en œuvre sur une période de trois à cinq ans, d'abord à la mine North Steepbank Extension à la fin de 2017. Nous explorons également la technologie AHS pour la mine de Fort Hills en collaboration avec nos partenaires.

Les avantages potentiels de la technologie AHS incluent :

  • meilleure performance en matière de sécurité
  • meilleure efficacité opérationnelle
  • consommation de carburant réduite et, par ricochet, réduction des émissions de GES
  • diminution des coûts d’exploitation

Les nouvelles technologies comme l'AHS nécessitent de nouvelles compétences et offrent des occasions d'apprentissage. Notre plan de formation continuera de perfectionner les compétences et les connaissances en matière de technologie AHS. Comme toujours, nous travaillerons avec nos employés, nos partenaires et nos parties intéressées à exploiter ces possibilités à mesure que nous adoptons des technologies pour améliorer notre entreprise.

Visionner une vidéo sur la technologie AHS

Permanent Aquatic Storage Solution (PASS)

La technologie Permanent Aquatic Storage Structure (PASS) est un projet de recherche et de développement dirigé par Suncor centré sur le traitement des résidus fins fluides avant leur dépôt en fosse. Le procédé de traitement vise à accélérer la déshydratation et la sédimentation des résidus fins et immobilise les constituants préoccupants de façon que le dépôt soit prêt pour une remise en état aquatique sous forme d'un lac capable de soutenir un écosystème d’eau douce peu après la fin de vie de la mine.

À mesure que nous développons cette technologie, nous utilisons nos connaissances tirées de notre processus de réduction des résidus (TRO), des résidus composites, du traitement des eaux usées et des connaissances partagées dans le cadre de la COSIA. Divers éléments sont en cours de développement en 2017 et l’objectif est de lancer une technologie commercialement prête d’ici 2018 et de partager les résultats de la recherche avec les sociétés membres de la COSIA.

Visionner une vidéo sur la technologie PASS

En apprendre davantage sur les technologies de gestion des résidus

Faire progresser la remise en état des terrains

Nous travaillons avec acharnement à accélérer le rythme de la remise en état progressive des terrains perturbés dans nos zones d’exploitation minière et in situ.

Tourbière Nikanotee

En 2013, Suncor a été l'une des premières entreprises au monde à recréer entièrement ce type de zone humide en collaboration avec des chercheurs universitaires et des consultants provenant de partout en Amérique du Nord. La recherche indique que la tourbière (un type de milieu humide qui présente un écosystème très productif et diversifié) reste humide tout au long des cycles saisonniers, la qualité de l’eau est bonne et les plantes poussent et se disséminent naturellement.

En apprendre davantage sur la tourbière Nikanotee et les activités de remise en état

Sécurité et technologie

À Suncor, la technologie et les idées novatrices ne se limitent pas à l'amélioration de notre impact environnemental ou à la réduction de nos coûts. Notre engagement inébranlable en matière de sécurité est intégré à notre approche d'excellence opérationnelle, qui signifie que les activités d'exploitation doivent se faire de manière sécuritaire, fiable, rentable et respectueuse de l’environnement.

Tout montrer | Tout masquer

Programme de badges sans fil

L'accent de Suncor sur la sécurité est à l'origine de la mise en œuvre d'un programme visant à renforcer la sécurité des travailleurs et à rehausser l'efficacité. Ces badges sans fil sont équipés d'une technologie d'identification par radiofréquences qui transmet au réseau sans fil d'une installation, semblable à un réseau sans fil à domicile. Le réseau sans fil de l'installation fournit de l'information de localisation en temps quasi-réel avec une précision de positionnement de l'ordre de 30 à 50 mètres de la position réelle. Chaque badge est muni d'un bouton de panique qui peut être utilisé dans l'éventualité d'une urgence (lorsque la radio ou le téléphone n'est pas une option) afin que les travailleurs puissent recevoir des services d'urgence là où ils se trouvent. Les données provenant des badges, comme la position en temps quasi-réel, sont utilisées à un niveau global pour mieux comprendre les mouvements de masse des travailleurs et ainsi déterminer des améliorations possibles.

Nous avons commencé à tester les badges sans fil en 2015 durant des événements de maintenance planifiés à l'usine de base et à la suite d'une mise en œuvre réussie, les badges font maintenant partie de l'équipement de protection individuelle obligatoire durant un événement de maintenance à cette installation. En mai 2106, nous avons entrepris un important arrêt de maintenance planifié à l'une de nos usines de valorisation, ce qui a nécessité du personnel additionnel sur place.

Les badges sans fil se sont avérés très utiles durant notre réponse aux feux qui ont eu lieu dans la municipalité régionale de Wood Buffalo au printemps 2016. Nous avons été en mesure de confirmer à partir du tableau de bord des badges que plus de 1 000 personnes avaient été évacuées de l'usine de valorisation en moins de 30 minutes, ce qui a aidé à fournir l'assurance que nos travailleurs étaient en sécurité.

En 2017, nous avons aidé l’équipe de Syncrude à mettre en œuvre la même technologie dans des secteurs sélectionnés. À la lumière de nos mises en œuvre réussies, nous continuerons de rechercher des occasions de déployer cette technologie dans d'autres parties de notre entreprise.

Détecteurs de gaz sans fil

Dans le cadre de nos efforts continus pour afficher une excellente performance en matière de sécurité, nous avons introduit des détecteurs de gaz plus sophistiqués, possédant des caractéristiques de détection améliorées, parmi l'équipement de protection individuelle des employés en 2015.

Ces détecteurs ont depuis été portés par des employés et des entrepreneurs dans des secteurs sélectionnés de nos installations de valorisation. Les détecteurs sont équipés d'un dispositif de localisation et peuvent détecter les niveaux dangereux de certains gaz ou vapeurs de solvant dans l'air. Des niveaux élevés de ces gaz ou vapeurs ou encore des périodes inhabituelles d'inactivité des employés déclenchent une alarme qui alerte le personnel des services de gestion des urgences et le personnel des opérations dans notre salle de contrôle, ce qui nous permet de localiser les employés immédiatement et d'assurer leur sécurité. Ces détecteurs sont aussi munis d'un bouton de panique sur lequel les employés peuvent appuyer à tout moment s'ils ont besoin d'aide d'urgence. Les commentaires reçus de nos employés indiquent que ces détecteurs leur procurent un certain confort, car ils savent que quelqu'un serait avisé et pourrait envoyer des secours immédiatement en cas de besoin.

Depuis l'introduction initiale des détecteurs en 2015, nous avons continué de travailler avec le fournisseur de services à améliorer la technologie, afin qu'elle tienne compte de certains facteurs comme les conditions climatiques rigoureuses dans le Nord de l'Alberta. À la lumière des résultats positifs obtenus jusqu'ici, nous avons l'intention d'étendre l'utilisation des détecteurs de gaz sans fil au reste du complexe de valorisation plus tard cette année et nous envisageons de poursuivre la mise en œuvre dans d'autres secteurs de la l'entreprise.

La technologie dans notre groupe Lubrifiants

Nos progrès sur le plan technologique ne se limitent pas à l’exploitation des sables pétrolifères.

Tout montrer | Tout masquer

Technologie des lubrifiants : l’exemple de CIVITASMC

Nous développons une gamme de produits de santé végétale protégés par brevet dont nous autorisons la commercialisation sous licence sur les marchés mondiaux. Parmi ceux-ci, il y a la gamme de produits CIVITAS, commercialisée sous la marque Intelligro, la marque de produits pour les pelouses et l'agriculture de Suncor.** CIVITAS TURF DEFENSE est un produit de protection des plantes à la fine pointe de la technologie pour utilisation sur les terrains de golf et les terrains sportifs. Ce produit respectueux de l’environnement vise à améliorer la santé de la plante en lui permettant de mieux résister au stress, incluant la capacité de tolérer des conditions réduites en eau et d'offrir une surface de jeu plus durable tout en contrôlant la maladie.

Nous poursuivrons la recherche et le développement afin de s’assurer l’optimiser la valeur potentielle de ces produits respectueux de l’environnement.

Concentré CIVITAS WEEDfree BRAND

Le concentré CIVITAS WEEDfree BRAND** constitue une approche innovatrice dans la lutte contre les mauvaises herbes à feuilles larges. Cette microtechnologie novatrice permet au produit de pénétrer plus efficacement dans les mauvaises herbes à feuilles larges, dégageant une faible odeur et nécessitant beaucoup moins d’ingrédients actifs (moins de 70 % comparativement aux herbicides les plus populaires) pour contrôler les mauvaises herbes à partir de la racine. Cet herbicide sélectif hybride offre un contrôle efficace et intelligent des mauvaises herbes.

L'herbicide sélectif CIVITAS WEEDfree BRAND est disponible auprès des entreprises d’entretien de gazon et d’aménagement paysager à l'échelle des États-Unis et de l’Ouest du Canada. Il est aussi disponible pour les terrains de golf à l'échelle du Canada (sous réserve des restrictions municipales).

MCMarque de commerce de Suncor Énergie Inc.

**Au début de 2017, Suncor a vendu Lubrifiants Petro-Canada Inc. (LPCI) à HollyFrontier. Bien que LPCI continuera de commercialiser la gamme de produits CIVITAS sous licence, Suncor demeure propriétaire de la propriété intellectuelle des produits commercialisés sous la marque Intelligro.