Le développement durable à Suncor

Stratégie et planification des scénarios

La stratégie de transition énergétique de Suncor consiste à améliorer continuellement l’efficacité et à réduire l'empreinte carbone de ses activités de base tout en investissant dans de nouvelles formes d'énergie, de produits de consommation et de services plus sobres en carbone, conformément à notre nouvelle raison d'être – soit fournir une source d’énergie digne de confiance qui améliore la qualité de vie des gens, tout en prenant soin les uns des autres et de la planète.

En tant que fournisseur énergétique intégré, nous sommes en mesure de tirer parti d'une chaîne de valeur solide en appliquant une approche planifiée pour réduire les coûts et l'intensité carbonique de nos activités de base tout en investissant dans de nouvelles formes d'énergie, de produits de consommation et de services sobres en carbone.

Dans plusieurs secteurs de notre entreprise, nous tirons parti des possibilités d'amélioration continue, en investissant dans des initiatives stratégiques pour réduire l'intensité énergétique, et en ciblant nos efforts dans le secteur Aval pour produire des carburants sobres en carbone et en offrant de nouveaux services et de nouvelles solutions aux clients.

Planification des scénarios

Nous continuons de faire appel à l'analyse de scénarios pour déterminer les effets de sa stratégie à long terme et la mettre à l'épreuve par rapport aux incertitudes qui s'y rattachent.

Sommaires des scénarios

Nous élaborons constamment plusieurs trajectoires distinctes, complexes, pertinentes et plausibles à l'échelle mondiale, et rectifions toutes les variables d'une manière cohérente à l'interne. Les aspects dont nous tenons compte lorsque nous définissons les scénarios comprennent les données démographiques, économiques, environnementales, (géo)politiques, juridiques, sociales, culturelles et technologiques. En plus d'un nouveau scénario de hausse de 2°C que nous avons élaboré en collaboration avec IHS Markit* en 2019, nous incorporons trois autres scénarios d'un avenir énergétique à long terme pour mettre à l'essai et évaluer la résilience de notre stratégie d'entreprise.

Un nouveau scénario de hausse de 2 °C
Autonomie
Rivalité
Vertige

En 2019, Suncor a élaboré un nouveau scénario de hausse de 2 °C en collaboration avec IHS Markit* conformément à son appui au groupe de travail sur les divulgations financières liées au climat et à l'Accord de Paris. Ces efforts éclairent notre planification commerciale à long terme et notre stratégie d'entreprise, et nous permettent de comprendre ce que pourrait impliquer une démarche pour faire en sorte que les températures mondiales augmentent d'au plus 2 °C d'ici 2100 par rapport aux niveaux préindustriels. Plusieurs éléments importants sont ressortis de ce travail, notamment :

  • La nécessité d'une mesure mondiale coordonnée relativement aux changements climatiques
  • Le pouvoir de la tarification du carbone pour favoriser une technologie sobre en carbone
  • Le mélange énergétique en évolution requis pour propulser les économies mondiales au sein d'une population croissante

Notre travail d'élaboration de ce scénario est le début de ce que nous croyons s'avérera de nombreuses occasions de mobiliser les parties intéressées et d'autres experts afin de le peaufiner au fil du temps.

Dans le scénario Autonomie, l'avancement technologique et le changement sociétal rapides transforment le paysage énergétique, appuyés par un monde paisible et collaboratif.

  • Virage du millénaire – accent sur le développement durable, la collaboration et l'urbanisation durable
  • La baisse des coûts et l'amélioration de la fiabilité de l'énergie propre permettent aux pays en développement de contourner la grande infrastructure énergétique fondée sur les hydrocarbures
  • Le gaz naturel est un carburant de transition pour la production d'électricité, mais après 2030, la génération d'électricité de plus en plus renouvelable alimente un système énergétique largement électrifié
  • La mise au point d’une technologie d'avant-garde en matière de batteries soutient la croissance des véhicules électriques
  • Le rôle géopolitique du pétrole diminue considérablement, ce qui contribue à une situation géopolitique généralement stable. Économie stable et modérément forte
  • Les industries à forte intensité carbonique font face à des coûts et à des exigences réglementaires élevés
  • Aucun nouveau pipeline d'exportation n'est bâti hors de la région des sables pétrolifères de l'Athabasca

Dans le scénario Rivalité, la croissance de la population, l'urbanisation et l'expansion de la classe moyenne font augmenter la demande en énergie – un approvisionnement diversifié est nécessaire pour satisfaire la demande; forte concurrence entre les sources d'énergie pour une part du marché.

  • Amélioration du niveau de vie et plus grande richesse personnelle, particulièrement en Chine
  • Une plus grande utilisation des technologies de pointe accroît la demande en énergie
  • Transfert du pouvoir économique aux enfants du millénaire qui ont le désir et les moyens de gérer la pollution et les changements climatiques
  • La situation géopolitique reste tendue et la solide croissance économique globale recentre l'influence mondiale
  • Les progrès technologiques permettent d'accéder à de plus vastes réserves de pétrole et l'approvisionnement non classique croît
  • Le gaz naturel et le GLN jouent un plus grand rôle dans le secteur des transports
  • Robuste croissance de l’énergie renouvelable
  • Les industries à forte intensité carbonique font face à des coûts réglementaires élevés et à des normes rigoureuses

Le monde est dominé par les conflits continus et l'instabilité géopolitique. Dans le scénario Vertige, le monde est caractérisé par l'instabilité économique, la répartition déséquilibrée de la richesse et une moins forte croissance du PIB dans l'ensemble.

  • Tendance internationale vers l'isolement et l'autoconservation; la sécurité énergétique est une grande préoccupation
  • La qualité de l'air et la congestion routière entraînent la fabrication de véhicules plus petits à plus haut rendement; une certaine adoption des véhicules électriques
  • L'aversion des investisseurs pour les risques et les marchés des capitaux restreints limitent les progrès technologiques et les projets nécessitant de grands investissements
  • Les projets de pipeline sont restreints par les protestations des groupes d'intérêt et l'aversion des investisseurs pour les risques
  • Pipe-line projects constrained by stakeholder protests and investor risk aversion
  • Marché énergétique instable caractérisé par l'expansion et la récession
  • Les préoccupations économiques prennent le pas sur les progrès environnementaux et l'atténuation des changements climatiques

*IHS Markit a agi à titre de consultant externe sur les activités du marché dans le cadre de ces données et de cette analyse en 2019. L’utilisation du présent contenu a été autorisée d’avance par IHS. Toute autre utilisation ou redistribution de ce contenu est strictement interdite sans l’autorisation écrite d’IHS Markit. Tous droits réservés.

Sur cette page
Sur cette page

Consulter le Rapport climat : risque et résilience pour en savoir plus

Télécharger le PDF