Rapport sur le développement durable 2018

Sol, biodiversité et milieux humides

Suncor et les autres entreprises du secteur des sables pétrolifères s'emploient à réduire la taille de leur empreinte environnementale afin d’assurer le bon fonctionnement des écosystèmes naturels et de préserver la biodiversité de la région.

Les activités de l'industrie pétrolière et gazière se déroulent dans des paysages variés regroupant de nombreux écosystèmes abritant toute une variété de plantes et d'animaux. Les sables pétrolifères de l'Alberta se retrouvent sous une superficie représentant 142 000 km2. À peine 3 %, ou 4 800 km2 de cette superficie pourrait être touché par l’extraction minière. Le reste des réserves qui se trouvent sous 97 % de l’étendue de la zone des sables pétrolifères sont récupérables par des méthodes de forage (in situ) qui perturbent beaucoup moins la surface du sol que l’exploitation minière.

Réduire notre empreinte écologique, remettre les terrains en état et favoriser la biodiversité

Suncor travaille sur trois principaux fronts pour réduire notre impact sur la région boréale :

  1. Réduire l’incidence de nos activités sur les ressources terrestres grâce à la recherche scientifique et les meilleures pratiques de gestion, tout en travaillant avec les entreprises voisines pour réduire les effets cumulatifs de la mise en valeur
  2. Accélérer le rythme de la remise en état des terrains perturbés, incluant les bassins de résidus
  3. Préserver la biodiversité en travaillant à l’interne ainsi qu’avec les autres entreprises de l’industrie et les organismes regroupant plusieurs intervenants sur des initiatives visant la conservation et la remise en état des habitats naturels pour les espèces d’oiseaux, de mammifères, de poissons et d’autres espèces

Les éléments de la biodiversité suivants ont été mis en place récemment dans le cadre de la planification et de l'exécution d'une remise en état pour améliorer les résultats en matière de biodiversité dans le paysage :

  • collaboration avec les communautés autochtones pour incorporer des plantes plus importantes du point de vue culturel et des plantes adaptées aux zones riveraines aux zones remises en état et aux plans de révégétalisation
  • diversification des écosystèmes créés, comme des lacs, eaux de surface peu profondes, zones riveraines, marais et tourbières
  • plantation d’environ 40 essences d’arbres, d’arbustes et de plantes aquatiques indigènes, incluant celles qui contribuent à l’alimentation et ainsi qu’à l’habitat de la faune locale et qui ont une importance culturelle pour les Autochtones
  • installation de débris ligneux grossiers récupérés dans les forêts perturbées et réutilisés pour soutenir l’habitat des petits mammifères et contrôler l’érosion
  • installation de billes récupérées dans les forêts perturbées utilisées comme chicots ou d'arbres fauniques pour fournir des perchoirs aux oiseaux de proie et un habitat à d’autres animaux
  • installation de cabanes à oiseaux et dortoirs à chauves-souris dans divers secteurs
  • des îles ont été construites dans les milieux humides pour offrir un habitat de nidification sécuritaire pour les oiseaux
  • mise en place de terre dans les zones nouvellement remises en état

Collaborer avec les groupes d’intérêt

Les groupes d’intérêt locaux sont consultés et participent à la surveillance des risques importants et des impacts potentiels sur la biodiversité. Le gouvernement de l'Alberta nous demande de fournir des plans et des mises à jour des progrès quant à la gestion de nos impacts sur de nombreux éléments de la biodiversité dans les secteurs où nous exerçons nos activités. Cela comprend :

  • les plans de revégétalisation
  • les plans de récupération et de mise en place de la terre
  • les plans d’atténuation et de surveillance des effets sur la faune

Des études d’impact sur l’environnement et des études des répercussions socio-économiques sont exigées par la loi pour toutes nos zones d’exploitation.

Suncor est aussi l'un des signataires de la Convention pour la conservation de la forêt boréale – une vision de conservation nationale innovatrice développée par 20 Premières Nations, des groupes environnementaux et des sociétés de ressources. La vision décrite dans cette Convention nécessite l'établissement d'un réseau formé de vastes zones protégées interconnectées, recouvrant environ la moitié de la région de la forêt boréale au pays, et l'utilisation de méthodes de développement durable à l'avant-garde dans les autres zones.

Nos initiatives permanentes sur la biodiversité

Programme de gestion de la faune

L’objectif du Programme de gestion de la faune de Suncor dans la municipalité régionale de Wood Buffalo est de réduire les conflits entre l’homme et la faune, l’adaptation et le conditionnement des animaux à l’homme et son conditionnement, tout en maintenant la santé et la diversité de la faune.

Nous consultons régulièrement les biologistes de la faune d’Environnement et Parcs Alberta et les agents locaux de la pêche et de la faune et collaborons avec eux.

Programme de protection des oiseaux

Suncor s’est engagée à réduire la présence des oiseaux aux bassins utilisés dans le cadre de ses activités dans les sables pétrolifères :

  • en adoptant des méthodes de dissuasion et en les améliorant
  • en surveillant les contacts avec les oiseaux
  • en enquêtant sur les décès d’oiseaux

Nous utilisons un ensemble de dispositifs de dissuasion liés à un radar ou non ainsi que des dispositifs de dissuasion physiques pour empêcher les oiseaux de se poser sur les bassins de résidus et autres bassins utilisés dans le cadre de nos activités. Et nous surveillons étroitement et portons secours à tout oiseau touché, en consultation avec l’AER.

Collaboration au sein de l'industrie en matière de biodiversité

À mesure que le secteur des sables pétrolifères prend de l'expansion, il devient de plus en plus important de travailler en collaboration pour atténuer les effets cumulatifs du développement sur la faune et la biodiversité. Nous le faisons en participant à la Canada’s Oil Sands Innovation Alliance (COSIA).

Le secteur environnemental privilégié portant sur le sol de la COSIA est axé sur la réduction de l’intensité de l’empreinte et de l’impact des activités minières et in situ des sables pétrolifères sur le sol et la faune dans le nord de l’Alberta.

Dans le cadre de la COSIA, nous travaillons à un large éventail de projets visant à réduire l’empreinte environnementale, à accélérer la remise en état et à préserver la biodiversité.

Suncor collabore avec d'autres membres de la COSIA afin de définir l'objectif de rendement lié au secteur environnemental privilégié portant sur le sol de la COSIA, un paramètre de mesure axé sur l'intensité qui mesure la superficie touchée par les activités in situ par secteur d'un réservoir donné. Ensemble, les membres visent à réduire l'intensité de leur empreinte opérationnelle de 10 % d'ici 2022.

De plus, Suncor a supervisé l'élaboration d'une initiative COSIA Land Challenge qui met l'accent sur la découverte de nouvelles technologies visant une approche d'exploration sans perturbation des terres. L'initiative COSIA Land Challenge a été lancée au T1 de 2017. Plusieurs nouvelles idées et propositions de technologies ont été reçues à ce jour. Au moins une proposition a été soumise à un projet pilote au T4 de 2017.

D’autres exemples des projets de la COSIA liés à la biodiversité de la forêt boréale :

Travaux de remise en état dans la région de l’Algar

L'outil et la base de données Landscape Ecological Assessment and Planning mis au point par la COSIA ont été utilisés pour planifier la remise en état de l'habitat du caribou dans la région d'Algar, un secteur couvrant 570 km2 le long de la rivière Athabasca, au sud-est de Fort McMurray. Le projet Algar a été réalisé grâce à une approche régionale intégrée avec d’autres entreprises qui travaillent ensemble pour réparer la fragmentation de l’habitat dans une région située à l’extérieur de leurs concessions actuelles.

Programme Faster Forests

Le programme Faster Forests est conçu pour atténuer la fragmentation forestière en plantant stratégiquement des arbres dans la région des sables pétrolifères. En 2017, plus de 950 000 arbres et arbustes ont été plantés, portant le nombre total d'arbres et d'arbustes plantés depuis 2009 à environ cinq millions.

La plantation d'arbustes indigènes dans la région est un élément important. Ces arbustes aideront les semis d'arbres à grandir de façon saine, plus rapidement et avec une moins grande concurrence pour les nutriments et l'eau comparativement aux herbages à croissance rapide. Résultat : une intégrité et une biodiversité écologiques accrues. Les arbustes à petits fruits, comme les bleuets et les amélanchiers, sont importants pour les communautés autochtones et les animaux.

Suncor a utilisé les leçons tirées du programme Faster Forests et les a incorporées dans ses activités. Cette pratique nous permet de rétablir la situation dans le cas de perturbations passées qui n’étaient pas revégétalisées.

Alberta Biodiversity Conservation Chairs

La COSIA parraine l’Alberta Biodiversity Research Chairs Program dont le but est d’accélérer le développement des sciences de la biodiversité et d’appuyer la recherche sur le terrain sur l’impact environnemental de la mise en valeur de la forêt boréale du nord de l’Alberta.

Le programme actuel comprend deux chaires de recherche à l’Université de l’Alberta qui étudient quatre thèmes de recherche intégrés :

  1. Surveillance et conservation des espèces rares et menacées
  2. Évaluation des causes et des effets du changement de la biodiversité à titre de base d’une gestion efficace
  3. Amélioration de la surveillance, de la modélisation et de la gestion de la biodiversité terrestre pour la planification régionale de l’utilisation des terres
  4. Remise en état intégrée – de la zone d’exploitation au paysage remis en état

Milieux humides

Remise en état des milieux humides : innover en matière de recherche sur les tourbières

Les milieux humides sont une partie importante des efforts de remise en état. À ce jour, près de 50 hectares de milieux humides et de lacs ont été remis en état par Suncor (les terrains remis en état n'ont pas été accrédités comme tels par les organismes gouvernementaux de réglementation. Pour plus de détails sur la signification de remise en état, voir les mises en garde du présent rapport). Une des priorités de la recherche est de développer la capacité de reconstruire les milieux humides, incluant les marécages, les marais et les tourbières. Jusqu'à tout récemment, les efforts de remise en état étaient principalement axés sur les marais.

En 2013, Suncor a terminé la création d’une tourbière de trois hectares, qui porte le nom de tourbière Nikanotee (prononcer Nee-ga-no-tee; un mot cri signifie « avenir »). Cette réalisation a fait de Suncor l'une des premières entreprises au monde à recréer entièrement ce type de milieux humides. Ce projet a été réalisé en collaboration avec des chercheurs universitaires et des consultants de partout en Amérique du Nord.

La tourbière est le type de milieux humides le plus courant que l’on retrouve dans la région des sables pétrolifères exploitables. Les tourbières se démarquent par leur capacité à :

  • accumuler de larges dépôts d'une matière organique appelée tourbe et à se nourrir principalement des intrants d'eaux souterraines
  • être toujours humides, en emmagasinant de l’eau et en la rejetant lentement au cours des périodes sèches
  • agir comme des filtres pour les ruisseaux et les rivières de bas niveau, améliorant la qualité de l’eau en capturant le ruissellement et en éliminant les nutriments et les sédiments
  • servir d’habitat pour diverses espèces, dont les amphibiens, les oiseaux, l’orignal et une grande variété de plantes, dont la sarracénie pourpre insectivore

Située à notre usine de base du secteur Sables pétrolifères près de Fort McMurray, en Alberta, notre tourbière de trois hectares est alimentée par un bassin versant artificiel de 32 hectares. Le projet est l’aboutissement de plus de 10 années de recherche collaborative.

La modélisation de la faisabilité hydrologique de la tourbière a été dirigée par un partenariat entre l’Université de Waterloo et la Cumulative Environmental Management Association (CEMA). Suncor a financé la conception et la construction de la tourbière. Nous finançons aussi la recherche et la surveillance du site en collaboration avec Teck Resources et L’Impériale.

La tourbière Nikanotee est maintenant un projet conjoint de l’industrie apporté par Suncor aux autres membres de la COSIA.

Récemment, Suncor a entrepris une étude de faisabilité de remise en état des marécages appelée Bogs: Western and Traditional Knowledge Review. La cueillette d'information sur la formation et le fonctionnement des marécages au moyen de deux systèmes de connaissance, soit le savoir occidental et le savoir traditionnel ou la science autochtone – est la première étape pour comprendre si et comment nous pouvons concevoir et exécuter un projet pilote de remise en état d’un marécage afin que celui-ci soit semblable aux marécages naturels d'une région donnée, par exemple les marécages qui se forment sur de vastes tourbières en plateau, sur de plus petits bassins tourbeux sur sol minéral ou sur butte cryogène. Ce travail est effectué par des scientifiques occidentaux et des détenteurs du savoir autochtone.

Sur cette page
Sur cette page
Lectures recommandées
Objectifs de développement durable
Données sur la performance
COSIA