Rapport sur le développement durable 2019

Relations avec les groupes d’intérêt et les Autochtones

La confiance et l'appui des groupes d'intérêt et des communautés autochtones sont essentiels au succès du développement énergétique.
Des employés et des membres de sept communautés autochtones locales ont participé à la plantation de plantes importantes du point de vue culturel
Des employés et des membres de sept communautés autochtones locales ont participé à la plantation de plantes importantes du point de vue culturel (rat root, myrique baumier et plusieurs graminées) au lac Miwasin de Suncor.

Les groupes d’intérêt et les communautés autochtones sont les personnes et les groupes pouvant être touchés par nos activités ou qui, par leurs propres actions, ont un impact sur notre entreprise. Voici quelques exemples :

  • propriétaires fonciers et résidents des collectivités
  • trappeurs
  • gouvernements
  • organismes de réglementation
  • organisations non gouvernementales et groupes environnementaux
  • partenaires d'investissements dans la collectivité
  • groupes d'affaires
  • clients et fournisseurs
  • employés

Nous mettons tout en œuvre pour créer et maintenir des relations avec les collectivités locales, les Autochtones et les groupes d'intérêt, afin de bien analyser leurs enjeux et préoccupations à propos de nos activités et de l'impact de la mise en valeur proposée. Cela inclut collaborer pour atténuer les incidences sociales, environnementales et économiques éventuelles et s’assurer que les collectivités locales profitent du développement énergétique.

1 113

employés

ont pris part à une expérience culturelle

703

millions $

dépensés en achats directs auprès d'entreprises autochtones en 2018

30+

établissements de ventes au détail Petro-Canada

appartenant aux Premières Nations et exploités par celles-ci au Canada

Notre approche

Nous croyons que les personnes et les groupes touchés par les activités de Suncor ont le droit d'être informés, de participer à un processus d'engagement transparent et d'être consultés lorsque les enjeux et les occasions les concernent. La rétroaction à propos de nos activités et de nos décisions est nécessaire, et on demande aux groupes d’intérêt et aux communautés autochtones de définir la façon dont ils souhaitent être consultés.

L'établissement de relations et les discussions franches sont nécessaires, tout comme un engagement ou des processus de consultation plus formels. Par exemple, nous participons régulièrement à des réunions consultatives communautaires avec plusieurs communautés autochtones.

La participation à des forums réunissant divers groupes d'intérêt et à des discussions sur des enjeux d'intérêt national est indispensable. Cela comprend la collaboration avec Ceres, un organisme sans but lucratif qui travaille avec les investisseurs et les entreprises pour bâtir le leadership et apporter des pistes de solutions. De plus, nous collaborons avec la Commission de l'écofiscalité du Canada, qui vise à définir une politique pour favoriser des activités économiques qui appuient les avantages mutuels, dont la création d'emplois, les investissements et l'innovation.

Dans le cadre du Système de gestion de l'excellence opérationnelle (SGEO) de Suncor, nous avons des outils et des cadres pour nous aider à utiliser une approche uniforme pour les relations avec les groupes d'intérêt et les communautés autochtones, qu'il s'agisse d'un engagement local ou de la participation à des forums nationaux.

Ces outils et ces cadres décrivent les responsabilités et les engagements de Suncor, et nous fournissent un mécanisme pour tenir compte des besoins, des intérêts et des préoccupations des groupes d’intérêt et des communautés autochtones afin de les incorporer à nos décisions commerciales. Ils sont mis en place conformément aux normes et aux lignes directrices, et ils sont appuyés par les méthodes, les pratiques et les outils.

Principes

Nos principes relatifs aux droits de la personne, aux relations avec les groupes d’intérêt et aux relations avec les Autochtones du Canada définissent nos engagements et nos principales convictions en ce qui a trait aux groupes d’intérêt et aux communautés autochtones près de nos installations. Les autres principes connexes comprennent ce qui suit :

Les principes en matière de relations avec les groupes d’intérêt et de relations avec les Autochtones du Canada de Suncor sont examinés tous les trois ans afin d'intégrer les apprentissages et de refléter l'évolution des attentes sociétales et du contexte externe.

Suncor appuie l'appel à l'action de la Commission de vérité et réconciliation afin que les entreprises adoptent la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) comme cadre pour nos relations avec les peuples autochtones du Canada. Pour la mise en œuvre de ce cadre, Suncor souhaite s'engager de façon significative auprès des communautés, être à l'écoute, favoriser un dialogue franc à propos de nos relations historiques ainsi que continuer à approfondir les relations. Suncor sollicite aussi des leaders éclairés autochtones afin d'accroître notre connaissance et notre compréhension de la DNUDPA.

Responsabilités et engagements

Tous les employés et entrepreneurs de Suncor qui participent à des activités dont la gestion opérationnelle relève de Suncor sont tenus de respecter ces principes. Tous les directeurs sont en outre tenus de faire la promotion de nos convictions et méthodes décrites dans ces principes au sein des coentreprises qui ne sont pas exploitées par Suncor.

Le chef de la direction de Suncor doit veiller à la mise en place des principes en matière de relations avec les groupes d’intérêt et de relations avec les Autochtones du Canada de Suncor et rendre compte au conseil d'administration.

Nos principes décrivent notre engagement à avoir des relations authentiques et significatives avec les groupes d'intérêt et les Autochtones du Canada et leurs communautés. L'établissement et le maintien de relations à long terme mutuellement avantageuses sont au cœur de ces principes.

Outre ces ententes décrites dans les principes, nous avons aussi conclu des ententes avec des communautés autochtones situées près de nos installations. Ces ententes portent sur la façon dont nous collaborons sur diverses questions, de la consultation aux façons de tirer des bénéfices de notre industrie par l'entremise d'occasions d'affaires ainsi que l'appui de programmes d'emploi, de perfectionnement et de formation.

Gouvernance intégrée sur les relations avec les Autochtones

Nous reconnaissons la nécessité d'intégrer notre approche aux relations avec les groupes d’intérêt et les Autochtones à l'échelle de l'entreprise. L’une des façons d’y arriver est au moyen d'une structure de gouvernance intégrée sur les relations avec les Autochtones. Cette structure contribue à la coordination du travail au sein de l'entreprise.

La structure de gouvernance sur les relations avec les Autochtones de Suncor comporte trois groupes interconnectés qui jouent chacun un rôle pour assurer que nos activités sont coordonnées afin de promouvoir des relations de collaboration solides avec les Autochtones du Canada, notamment :

  • Un groupe composé de v.-p. : axé sur la stratégie et lié à un sous-comité où l’on retrouve la plupart des membres de la haute direction de Suncor.
  • Un réseau : axé sur la planification et la mise en œuvre et lié au travail mené par Suncor auprès des communautés et la mise en œuvre de l'objectif social.
  • Des équipes multidisciplinaires : environnement et réglementation, perfectionnement de la main-d’œuvre et développement commercial.

Ces groupes se rencontrent régulièrement pour s'assurer que les priorités sont établies et qu'elles progressent. La structure de gouvernance contribue également à assurer que l'information, les approches et les meilleures pratiques sont partagées à tous les niveaux et dans toutes les installations.

La mise en œuvre de notre approche

Pour entretenir de bonnes relations, nous croyons qu'il faut une communication ouverte et un engagement authentique, et qu'il faut faire partie de la collectivité et y participer. Cela nous permet d'écouter les membres des communautés autochtones et les groupes d’intérêt locaux, et de nous engager auprès d’eux.

Lac Miwasin

Lorsqu'il est question de remise en état des terres et de fermeture, il est essentiel de tenir compte des préoccupations et des connaissances des collectivités qui utiliseront ces terres. Le lac Miwasin (autrefois appelé lac de kettle de démonstration) représente un effort de collaboration avec sept communautés autochtones de la région de Wood Buffalo et un autre changement progressif dans notre parcours de remise en état et de fermeture.

Le lac Miwasin fait partie de notre programme de développement de technologies de fermeture conçu pour assurer que nous pouvons remettre les sites miniers en état avec succès. Ce projet incorpore le procédé de traitement des résidus liquides dit structure d'entreposage aquatique permanente (PASS) comme première étape pour l'établissement d'un lac capable de soutenir un écosystème aquatique complet.

Au cours des étapes de planification et tout au long de la mise en œuvre, nous avons collaboré avec les communautés autochtones locales.

Un atelier de mobilisation des Autochtones, tenu en avril 2018, a permis à un groupe d’aînés, aux membres de la communauté et aux examinateurs techniques d’en apprendre plus sur les technologies de traitement des résidus et de fermeture de Suncor, en plus de leur donner l'occasion de formuler des commentaires sur le programme.

En août 2018, des aînés autochtones et des stagiaires et étudiants d'été autochtones de Suncor ont participé à la plantation de végétaux sur les rives du lac. La liste de plantation comprenait des plantes importantes du point de vue culturel, notamment l'acore odorant (rat root), la hiérochloé odorante et le myrique baumier, recommandées par des aînés autochtones et détenteurs de savoir par l'entremise d'une étude sur les plantes des milieux humides ayant une valeur culturelle, commanditée par Suncor. Il s'agissait d'une occasion pour les communautés autochtones de voir la façon dont leur participation améliore les résultats des remises en état, de continuer à partager leurs connaissances à propos des espèces plantées et de constater les progrès.

En mai 2019, des membres des Premières Nations et de la communauté métisse ont été invités à un atelier sur le projet du lac Miwasin et de construction du système de traitement des milieux humides. L'atelier a permis de recueillir davantage de commentaires de la communauté à propos des projets de recherche/surveillance proposés dans le cadre du programme de surveillance mené par la communauté pour le projet de lac Miwasin.

Un membre de la communauté, Seth Kragnes, étudiant autochtone de l'école Sister Mary Phillips à Fort McMurray, a choisi le nom du lac par l'entremise d'un concours. Miwasin signifie « beau » en cri.

Cette année, le système de traitement des milieux humides sera entièrement construit et fonctionnera avec le lac Miwasin pour traiter l'eau afin de pouvoir étudier la possibilité de retourner l'eau à l'environnement.

L'équipe de projet s'est également retrouvée sous les projecteurs en remportant le tout premier prix Spirit lors des Prix du président en matière d'excellence opérationnelle (PPEO) 2018 de Suncor.

Le prix a été conçu pour refléter le cœur de l'excellence opérationnelle, les comportements clés, les valeurs et la culture que nous souhaitons favoriser à Suncor. Mark Little, président et chef de la direction, a eu l'honneur de remettre ce prix.

« Le projet a démontré un haut niveau de collaboration interfonctionnelle et a intégré un changement progressif dans la façon dont nous travaillons avec les groupes autochtones et les autres groupes d’intérêt, a déclaré Mark lors du gala du PPEO. L'équipe a démontré une excellente gestion des ressources de Suncor tout en faisant preuve d'une grande transparence, et a obtenu de formidables résultats pour le projet. »

Nouvelles façons de mobiliser les communautés à Sarnia

En 2018, nous avons continué de chercher de nouvelles façons de mobiliser les communautés situées près de notre raffinerie de Sarnia et de travailler différemment avec elles, y compris la Première Nation Aamjiwnaang.

Le Aamjiwnaang Environment Department a pleinement participé au développement d'un projet de restauration. Les commentaires fournis ont directement influencé certains aspects du travail, notamment nos plans relatifs à la gestion de la qualité de l'air et aux espèces en péril. Ce projet est maintenant entièrement mis en œuvre et progresse bien.

« Dans la communauté Aamjiwnaang, les relations occupent une place prioritaire. Chaque année, la communauté organise le "Circle of Aamjiwnaang", où les voisins réitèrent leur engagement pour s'occuper des autres et les protéger », affirme Sharilyn Johnston, coordonnatrice de l'environnement pour la Première Nation Aamjiwnaang.

En tant que voisins de la raffinerie Suncor de Sarnia, nous croyons que la participation et la collaboration accrues aux projets, en plus de la participation du personnel de la raffinerie aux événements et aux activités de la communauté, permettent de renforcer la relation et d'intégrer Suncor au "Circle of Aamjiwnaang". Nous savons que Suncor sait ce que signifie faire partie de la communauté.
Sharilyn Johnston
Coordonnatrice de l'environnement pour la Première Nation Aamjiwnaang

Nous nous sommes aussi réunis pour créer un plan de travail qui respecte les priorités annuelles établies par le chef et le conseil, notamment les efforts d'adoucissement des berges, la construction d'un jardin de plantes médicinales traditionnelles et la création d'un fonds pour les entrepreneurs de la communauté Aamjiwnaang.

Nous cherchons des occasions de mobilisation significatives au sein de la collectivité de Sarnia, où nous pouvons à la fois parrainer des initiatives et soutenir nos employés à y participer. Par exemple, l'activité annuelle de nettoyage communautaire dans le cadre du Jour de la Terre et le tournoi de la Little Native Hockey League, tenu à Mississauga cette année.

En restant concentrés sur les priorités et les besoins de la collectivité, nous avons pu accroître la collaboration et renforcer les relations, créant ainsi davantage d'occasions de collaborer et d'apporter des changements positifs à la collectivité.

Processus de soutien

Outre les activités directes de consultation et de mobilisation, de nombreux processus internes garantissent que nous connaissons et comprenons les intérêts et préoccupations des groupes d'intérêt et des communautés autochtones, et que nous en tenons compte dans notre planification des activités et des affaires. Ces processus incluent :

  • Notre processus de gestion des enjeux stratégiques (SIMP), qui vise à déterminer, à surveiller et à gérer de façon proactive les enjeux environnementaux, économiques et sociaux clés qui sont les plus critiques pour Suncor, les groupes d'intérêt et les communautés autochtones.
  • Le modèle d'exécution pour le développement des actifs (ADEM), dans le cadre duquel les préoccupations des intervenants et des communautés autochtones et les impacts éventuels sont intégrés dès les premières phases de planification d'un projet, avant de conclure des ententes ou de prendre des décisions commerciales finales.
  • Notre analyse de la pertinence annuelle, qui examine les préoccupations clés des groupes d'intérêt et des communautés autochtones, et inclut l'information apprise dans le cadre de l'engagement et de la rétroaction continus lors du forum régulier des multiples intervenants de Suncor avec Ceres.

Évaluer l'efficacité de notre engagement

Surveillance

Dans le cadre du SGEO, le cadre de travail sur les relations avec les groupes d'intérêt et les Autochtones inclut :

  • Des lignes directrices et des processus pour assurer que la planification et les pratiques de l'engagement sont examinées annuellement et comparées avec les paramètres de mesure du rendement, et que les apprentissages sont utilisés pour un engagement futur.
  • Un mécanisme de gestion des griefs qui nous permet de recevoir les plaintes des groupes d’intérêt et des communautés autochtones qui peuvent provenir des impacts directs et indirects associés aux activités de Suncor, de les étudier et de fournir une réponse.

Outre notre système de gestion et nos principes, nous surveillons l'évolution de nos relations avec les groupes d'intérêt au moyen de divers processus, incluant une structure de gouvernance sur les relations avec les Autochtones et le processus de gestion des enjeux stratégiques.

Résultats

La façon dont le monde envisage le développement de l'énergie a changé radicalement. Les attentes augmentent et le contexte juridique et réglementaire continue d'évoluer et de se complexifier. Nous croyons que notre rendement sur le plan social est tout aussi important que notre rendement sur le plan environnemental et économique.

En 2016, nous avons mis en pratique les leçons apprises des objectifs stratégiques en matière de performance environnementale établis en 2009, et publié notre premier objectif social. Depuis, nous nous concentrons sur la mise en œuvre de cet objectif ambitieux et audacieux, qui est conçu pour mettre au défi notre entreprise, notre culture et nos comportements, et les stimuler.

Suncor a aussi reçu la certification de niveau Or du programme Progressive Aboriginal Relations (PAR) du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA). PAR est le seul programme de certification axé sur les meilleures pratiques dans le cadre des relations avec les Autochtones.

Le processus de certification comprend une évaluation externe des membres de la collectivité en ce qui a trait au rendement de l'entreprise dans quatre secteurs clés : l’embauche, le développement commercial, l’investissement dans les collectivités et l’engagement communautaire.

Suncor a démontré qu'elle était prête à investir des efforts pour poursuivre l'apprentissage et la croissance dans ce secteur. Elle est un modèle en matière de relations positives et progressistes avec les Autochtones et, plus important encore, elle adhère à une philosophie axée sur l'amélioration continue.
J.P. Gladu
Président et chef de la direction du CCCA

Que faisons-nous différemment?

Objectif social

L'établissement d'objectifs est l'un des moyens de nous motiver à envisager différemment la façon dont nous menons nos affaires et travaillons avec les autres. Un autre moyen est de réfléchir à notre façon de penser, d'encourager les changements positifs qui peuvent y être apportés et d'agir pour accroître la participation des peuples autochtones dans le développement énergétique. Ce n'est pas le travail d'un petit groupe à Suncor, mais bien celui de nous tous.

Élargir nos partenariats

En 2017, Suncor a signé deux ententes commerciales importantes avec les communautés des Premières Nations. Au Québec, Suncor a fait l'acquisition d'une participation de 41 % dans PetroNor, un distributeur de produits pétroliers détenu et exploité par les Cris de la baie James dans les régions de la baie James et de l’Abitibi-Témiscamingue.

En Alberta, Suncor, la Première Nation de Fort McKay et la Première Nation crie Mikisew ont acheté une participation de 49 % dans le projet d’agrandissement du Parc de stockage Est de Suncor, une infrastructure stratégique dans la région de Wood Buffalo.

Ces deux ententes sont des exemples des nouvelles formes de partenariat entre l'entreprise et les Premières Nations.

Au-delà de Wood Buffalo

Suncor exerce des activités dans la région de Wood Buffalo en Alberta depuis 1967. Nous faisons partie de la collectivité et y établissons des relations depuis longtemps et nous continuerons de le faire. Cependant, nous sommes conscients que nous devons également porter notre attention à nos autres secteurs d'exploitation. À mesure que nous continuons de mettre en œuvre notre objectif social, nous tenterons d'accroître les occasions pour les collectivités et nos partenaires clés par l'intermédiaire de la Fondation Suncor Énergie.

Sur cette page
Sur cette page
Lectures recommandées
Investissements dans la collectivité
Collaborer avec les entreprises autochtones
Objectif social