Rapport sur le développement durable 2019

Technologies de remise en état

Nous travaillons avec acharnement à accélérer le rythme de la remise en état progressive des terrains perturbés dans nos zones d’exploitation minière et in situ.

Innovation en matière de remise en état des terrains

Tourbière Nikanotee

Des étudiants chercheurs mesurant des arbres à Nikanotee Fen
En août 2018, des aînés autochtones et des stagiaires et étudiants d'été autochtones de Suncor ont participé à la plantation de végétaux sur les rives du lac Miwasin.

Six ans après la création de la tourbière Nikanotee (prononcer Nee-ga-no-tee; mot cri qui signifie « avenir »), la recherche et la surveillance continues démontrent qu’elle continue de progresser. La tourbière (un type de milieu humide qui présente un écosystème très productif et diversifié) reste humide tout au long des cycles saisonniers, la qualité de l’eau est bonne et les plantes poussent et se disséminent naturellement.

Suncor a été l'une des premières entreprises au monde à recréer entièrement ce type de milieu humide. Ce travail a été réalisé en collaboration avec des chercheurs universitaires et des consultants de partout en Amérique du Nord.

Située à notre usine de base du secteur Sables pétrolifères près de Fort McMurray, en Alberta, notre tourbière de trois hectares est alimentée par un bassin versant artificiel de 32 hectares. Le projet est l’aboutissement de plus de 10 années de recherche collaborative.

La modélisation de la faisabilité hydrologique de la tourbière a été dirigée par un partenariat entre l’Université de Waterloo et la Cumulative Environmental Management Association (CEMA). Suncor a financé la conception et la construction de la tourbière. Nous finançons aussi la recherche et la surveillance du site aménagé en collaboration avec Teck Resources et L’Impériale.

La tourbière Nikanotee est maintenant un projet conjoint de l’industrie apporté par Suncor aux autres membres de la COSIA.

PASS

S'appuyant sur les procédés actuellement utilisés dans nos activités de réduction des résidus (TROMC), Suncor a développé la Structure permanente d'entreposage aquatique (PASS), un procédé de traitement des résidus fluides, pour accroître de façon significative la quantité de résidus liquides qu'elle peut traiter de manière plus durable.

PASS combine le procédé TROMC et l'ajout d'un coagulant afin d'améliorer la qualité de l'eau exprimée des résidus liquides traités. Le procédé de traitement nous permet de déshydrater rapidement les résidus liquides, car les particules d'argile adhèrent au floculant, exprimant de façon sûre la plus grande partie de l'eau emprisonnée et fournissant un moyen efficace de créer un lac qui réalise notre plan de clôture, et qui le fait de façon accélérée.

Pour valider ce concept de clôture, nous avons construit un lac de kettle de démonstration, maintenant appelé lac Miwasin, qui contient des résidus fluides traités au moyen de PASS et qui aura une couverture aquatique établie en 2018. Le projet fera l'objet d'une surveillance et d'une gestion adaptative pour les 15 prochaines années.

Lac Miwasin

Une femme tient des plantes au lac Miwasin
Une femme tient des plantes au lac Miwasin

Maintenant connu sous le nom de lac Miwasin, le lac de kettle de démonstration de Suncor fait partie de notre programme de développement de technologie de fermeture aquatique conçu pour assurer que nous pouvons remettre les sites miniers en état avec succès. Le projet de lac de kettle de démonstration incorpore le procédé de traitement des résidus fluides PASS comme première étape pour accélérer le processus d'établissement d'un lac capable de soutenir un écosystème aquatique complet. Une couverture aquatique sera maintenant établie sur les résidus traités et on utilisera le même procédé que celui planifié pour le système de drainage de clôture à grande échelle.

Les lacs de kettle sont un élément nécessaire des plans de clôture et de remise en état réussis. Ils sont considérés comme une pratique exemplaire dans les industries minières partout dans le monde. Il existe un certain nombre de lacs de kettle en Alberta créés à partir d'anciennes mines de charbon à ciel ouvert qui sont maintenant utilisés pour la pêche récréative et la baignade. Ils continuent d'être colonisés naturellement par les poissons et de servir de lieu de rassemblement pour les oiseaux migrateurs.

Dans le cadre du projet du lac Miwasin, la mobilisation des communautés autochtones est d'une importance capitale pour nous. Nous collaborons avec les communautés dans le cadre du programme de recherche et de surveillance afin d'apprendre les uns des autres. Avant le début des travaux de construction préliminaires, nous avons invité les aînés d'une communauté voisine afin qu'ils procèdent à une bénédiction du terrain qui sera utilisé pour mettre en place le lac de démonstration.

En août 2018, des aînés autochtones et des stagiaires et étudiants d'été autochtones de Suncor ont participé à la plantation de végétaux sur les rives du lac. La liste de plantation comprenait des plantes des milieux humides importantes du point de vue culturel, notamment l'acore odorant (rat root), la hiérochloé odorante et le myrique baumier; ces plantes ont été recommandées par des aînés autochtones et détenteurs de savoir par l'entremise d'une étude sur les plantes des milieux humides ayant une valeur culturelle commanditée par Suncor.

En mai 2019, des membres des Premières Nations et de la communauté métisse ont été invités à l’atelier sur le lac Miwasin / le système de traitement des milieux humides. L’atelier a donné l’occasion de recueillir davantage de commentaires sur les projets de recherche et de surveillance proposés pour le programme de surveillance dirigé par la communauté dans le cadre du projet du lac Miwasin.

Sur cette page
Sur cette page